Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Le ministère de l'Éducation nationale traque les papiers des internautes pour tricherie lors du "baccalauréat"


Rédigé par Hajar Lebabi le Mercredi 9 Juin 2021

Le ministère de l'Éducation s'apprête à durcir les mesures contre la tricherie aux examens du baccalauréat, après des fuites de réponses sur les réseaux sociaux.



Dans ce contexte, Saaïd Amzazi, ministre de l'Éducation nationale, a adressé une note aux directeurs des académies régionales.

 

Amzazi a appelé au respect des procédures légales adoptées dans la prévention de la tricherie aux examens scolaires en imprimant et en copiant toutes les réponses incluses dans le dossier, qu'il a envoyé, en nombre suffisant, et à en fournir à tous les comités de correction, si nécessaire avant le démarrage effectif du processus de correction.

 

Cette année, 518 430 candidats passent les épreuves du baccalauréat, soit un taux de 17,5% par rapport à l'an dernier, dont 339 533 sont scolarisés, 178 897 sont des candidats libres, et 319 sont handicapés.

 

Le Ministère de l'Éducation Nationale a suivi 62 référentiels et 339 questions à partir des éléments de réponse, en vue de la préparation à l'examen. De plus, 2408 centres d'examen et 337 centres de correction ont été équipés, et 51 650 surveillants ont été recrutés et 3447 correcteurs ont été recrutés.

 

Le ministre s'était auparavant engagé devant le Parlement à poursuivre la mise en œuvre des mesures approuvées dans le domaine de la sécurisation des examens et de la réduction des tricheries, afin d'assurer l'égalité des chances des candidats.


  


Dans la même rubrique :
< >