Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Le groupe GCAM lance le programme « Sakan Qaraoui : Valoriser l’immobilier dans le monde rural


Rédigé par Mamady SIDIBE le Vendredi 2 Avril 2021

« Sakan Qaraoui », crédit immobilier, est un concept que la Banque veut respectueux de la nature, à l’image de sa vocation de promoteur du développement durable, et encouragera fortement les investissements à tendance écologique. C’est aussi un pont entre le monde urbain et le monde rural.



Une première du genre dans le secteur de l’immobilier au Maroc. Il s’agit du programme « Sakan Qaraoui » de qui vient de lancer le Groupe Crédit Agricole du Maroc. Un concept nouveau qui allie nature et modernité. Ce crédit immobilier vient à point nommé quand on sait le Covid-19 mis à rude épreuve ce secteur.

Et pour cause, l’immobilier fait partie de ces secteurs lourdement impactés par la crise sanitaire que connait le pays depuis début mars 2020 avec ses conséquences qui ne peuvent laisser personne indifférent. Un grand corps malade et la Covid-19 ne fait qu’alourdir son tableau clinique, comme le qualifient certains professionnels. Car il s’agit d’un pôle économique qui contribue à hauteur de 14% du PIB et génère plus d’1 million d’emplois

D’ailleurs, le fait la LF 2021 a prolongé au 30 juin 2021 la réduction des droits d’enregistrement pour les achats immobiliers instaurée dans la LF rectificative 2020 en dit long sur le marasme que connait cette activité. Pour rappel, cette disposition prévoit une baisse de 50 % pour les actes portant acquisition à titre onéreux, des terrains nus destinés à la construction de logements ou de locaux à usage d’habitation sans que le montant de base imposable total ne dépasse 4 millions de DH. La LF 2021 a également validé l’extension du cadre fiscal des Organismes de placement collectif immobilier (OPCI) pour concerner également les locations à usage d’habitation.
Pire le marché a été perturbé à cause d’un stock important de biens immobiliers qu’il faut liquider. Plusieurs promoteurs ont dû revoir à la baisse leur prix pour pouvoir vendre, surtout dans les petites et moyennes villes, estime un professionnel, qui a requis l’anonymat.

L’immobilier vert

C’est dans ce contexte que « Sakan Qaraoui » trouve sa lettre noblesse pour la relance de l’immobilier mais aussi et surtout valoriser le monde rural à travers des habitats de bonne facture. Car « Sakan Qaraoui » est un crédit habitat qui permet aux urbains d'acquérir un terrain, de construire un logement en milieu rural et de procéder aux aménagements et doter le terrain des équipements nécessaires, comme l’explique le groupe bancaire vert.

Dans son acceptation, la campagne et la pleine nature représentent désormais pour beaucoup un lieu idéal pour se ressourcer. Nombreux sont ceux qui souhaitent y passer de plus en plus de temps soit en s’y installant définitivement ou dans le cadre d’une résidence secondaire. Banque engagée à l’écoute des besoins de l’ensemble des marocains, trait d’union entre le rural et l’urbain, le GCAM se mobilise pour accompagner cette nouvelle tendance et répondre aux attentes des citoyens.
 
En outre, ce concept, que la Banque veut respectueux de la nature, à l’image de sa vocation de promoteur du développement durable, encouragera fortement les investissements à tendance écologique. Pour être éligibles à ce financement, les projets devront comporter une composante visant à préserver l’environnement telle que des installations à base d’énergie solaire, des installations promouvant l’économie d’eau, des cultures biologiques ou sans pesticides.

Une passerelle innovante

A travers « Sakan Qaraoui », le GCAM reste engagé à l'écoute des besoins de l'ensemble des Marocains, trait d'union entre le rural et l'urbain. Car programme à tous ceux qui désirent acquérir un habitat dans le monde rural. Dans son communiqué, le Crédit Agricole du Maroc se mobilise ainsi pour accompagner cette nouvelle tendance et répondre aux attentes des citoyens.

On pourra dire enfin que « Sakan Qaraoui » sans doute une réponse souhait des futurs acquéreurs, vu les conditions d’accès au crédit immobilier. Car force est de constater la plupart des ménages sont lourdement endettés et leur pouvoir d’achat est faible. Cela les rend inéligibles au crédit. Il faut un volontarisme économique pour investir de nouvelles pistes plus innovantes afin de donner au secteur immobilier un nouvel élan.

En attendant les détails complets sur les échéances et le plafonnement de la nouvelle offre du GCAM, tous les espoirs sont permis pour qu’enfin se trouver un toit ne soit plus le parcours du combattant. Mais un processus facile qui ne demandera plus autant de peines. Le GCAM l’a démontré à travers ses multiples initiatives et innovations à l’adresse du monde agricole.
                                                                                                                                   
 
A propos du GCAM

Le Crédit Agricole du Maroc est une banque qui au-delà de son expertise agricole, intervient également dans plusieurs chantiers de financement. Son réseau de 543 agences à travers le Royaume lui permet d’être plus proche de ses clients en leur proposant des produits et services adaptés à leurs besoins. Grâce à la mobilisation de ses collaborateurs et à l’adaptation de son offre aux spécificités du contexte pandémique et de sécheresse ayant marqué l’exercice 2020, le GCAM a porté l’encours des crédits distribués à 92 milliards de dirhams contre 88 milliards de dirhams au 31 décembre 2019, soit une progression de 5%.. Par ailleurs, l’épargne mobilisée par le Groupe au terme de l’exercice 2020 s’est élevée à 93 milliards de dirhams contre 88 milliards de dirhams au titre de l’exercice 2019, marquant ainsi une hausse de 5%. La dynamique de collecte adoptée s’est principalement axée sur les comptes à vue créditeurs de 8 % (+3,1 milliards de dirhams).