Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Le come-back de Benkirane à la tête du PJD


Rédigé par S.K. le Samedi 30 Octobre 2021

Réuni ce samedi 30 à Bouznika en session extraordinaire, le congrès national du Parti de la Justice et du Développement (PJD) a rejeté le report d'un an de son 9ème congrès ordinaire. Une session qui a également été marquée par la course au secrétariat général du parti entre Abdelilah Benkirane, Abdellah Bouanou et Abdelaziz El Ammari, dans laquelle l'ex-chef du gouvernement a obtenu 1112 voix.



Le come-back de Benkirane à la tête du PJD
Après des tractations difficiles sur le prochain SG du parti de la lampe, Abdelilah Benkirane a été élu par ses «frères» à la majorité, raflant 1.112 voix sur 1.250 des militants inscrits, soit un score de 89%. Abdelaziz El Omari a quant à lui obtenu quelque 231 voix, tandis qu’Abdellah Bouanou a comptabilisé 15 voix.

L’élection de Benkirane, avait déjà été largement suggérée par les membres du partis qui ont adopté, ce samedi, une proposition sur la tenue à long terme du prochain congrès national ordinaire et non pas en décembre prochain conformément à ce qui a été prévu initialement. Dans une allocution issue du Congrès, le nouveau leader des Pjdiste a déclaré qu'il est prêt à travailler avec tous les membres du parti, appelant ces derniers à fédérer les efforts pour sauver leur formation politique qui a connu une déroute historique durant les élections du 8 septembre. 

Il convient de rappeler que le 24 octobre, Abdelilah Benkirane avait affirmé que sa possible candidature pour la présidence du PJD est liée à une condition sine qua non, celle de doter le prochain secrétaire général du parti d'un mandat plus long. Et d'annoncer sur sa page Facebook qu’il ne se présenterait pas au secrétariat général du parti si le congrès extraordinaire approuvait la proposition du secrétariat général démissionnaire de reporter d’un an le congrès national ordinaire.