Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Le Marocain Zakaria El Hamel parmi les lauréats 2019 du Prix du Public pour la Paix


Rédigé par La rédaction le Vendredi 25 Septembre 2020

Le Marocain Zakaria El Hamel a été choisi parmi les lauréats 2019 du Prix du Public pour la Paix, créé par un réseau de volontaires lors du premier événement en ligne des 24 h pour la paix dans le monde en 2014.



Le Marocain Zakaria El Hamel parmi les lauréats 2019 du Prix du Public pour la Paix
Outre Zakaria El Hamel, ce prix a été attribué à six autres finalistes du Mexique, du Pakistan, de la RDC-Congo, de la Belgique, de la Colombie et de Trinidad et Tobago en reconnaissance de l'ensemble de leurs efforts et leur contribution indéniable à la paix dans leurs pays.

La distinction a été octroyée à Zakaria El Hamel pour son engagement en faveur de la paix et des droits de l’homme, ainsi que pour favoriser le dialogue susceptible de renforcer la compréhension, le respect et la paix entre les personnes de différentes cultures et religions.

Initié à la suggestion des Antennes de la paix, cet évènement réunissait plusieurs partenaires internationaux dont L’Arche Internationale, L’Association Jean Vanier, ATD Quart Monde, le Bureau International de la Paix, Colectivo de pensamiento y acción Mujeres paz y seguritas – Colombia, Global Network of Religions for Children – Africa Youth Ministries, Instituto de transformación de conflictos para la construcción de la paz – Guatemala, JUSTAPAZ Asociación Menonita para Justicia, Paz y Acción Noviolenta – Colombia, L’organisation pour la Paix et la Cohésion Sociale – Côte d’Ivoire, Pax Christi International, SICSAL Servicio internacional cristiano de solidaridad con les pueblos de América Latina – Nicaragua y El Salvador, World Peace Forum and Youth Advocate Program, Inc., Etats-Unis.

Le Prix du Public pour la Paix (PPP) félicite et remarque l’enthousiasme, le courage, la persévérance, le dévouement et la détermination des vrais bâtisseurs de paix, activistes des droits humains, artistes pour la paix ainsi que des initiatives pour l’inclusion sociale, l’autonomisation ou la construction de tissu social. Ils orientent leurs actions sur des groupes de personnes de tous âges en condition de plus grande vulnérabilité. Dans bien des cas, ils sont devenus des exemples de résilience, de résistance et de dignité, selon un communiqué de Zakaria El Hamel.

Le PPP les félicite et les reconnait comme des artisanes et artisans de paix qui réalisent leur travail pour répondre à d’importants enjeux du monde actuel. Ces enjeux ont mené les lauréats à s’organiser ou à agir pour faire face à la pauvreté, à la marginalisation économique ou à l’exclusion sociale, à l’intolérance culturelle ou religieuse, à la peur, à la violence dans leur région, ainsi qu’aux graves et irréparables dommages à l’environnement, causés par des industries extractrices de ressources naturelles.

Le PPP les félicite pour avoir réussi à déconstruire ces problématiques, en proposant des relations qui favorisent des manières de voir le monde avec plus de tolérance et de dignité : l’éducation à la paix et à la coopération, la réconciliation, l’inclusion sociale, le dialogue interreligieux, la défense du territoire et la protection de l’environnement, la démocratie pluraliste, la démilitarisation, le désarmement, ainsi que la défense de la vie des communautés touchées par les conflits violents.  Ils construisent des espaces pour semer l’espoir parmi les populations obligées de faire face à la mort, aux disparitions forcées et aux massacres perpétrés depuis des décennies. Ils bâtissent des nouvelles relations entre les hommes et les femmes sur l’égalité des genres, le respect, la non-violence, la non-discrimination, la justice sociale et la paix dans un monde qui en a fortement besoin.