Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Le Maroc plaide pour la création d’une plateforme d’experts africains de lutte contre les épidémies


Rédigé par Kenza Aziouzi le Jeudi 11 Juin 2020

En vue de permettre au Continent de se prendre en charge et de faire face aux défis sanitaires futurs, le Maroc a plaidé, jeudi à Addis-Abeba, pour la création d’une plateforme d’experts africains en matière de lutte contre les épidémies



Le Maroc plaide pour la création d’une plateforme d’experts africains de lutte contre les épidémies
Lors d’une réunion en visioconférence du Comité des Représentants Permanents de l’UA consacrée à l’examen de l’impact socio-économique et humanitaire de la COVID-19 en Afrique, l’ambassadeur Représentant permanent du Royaume auprès de l’Union africaine et la CEA-ONU, Mohamed Arrouchi, qui intervenait, a souligné l’importance de cette plateforme à même de favoriser l’échange des expériences et accompagner les gouvernements dans leurs plans d’actions respectifs dans la lutte contre les maladies et la propagation des épidémies, y compris la COVID-19.
 
Création d’une plateforme d’experts africains
 
Afin de permettre à l’Afrique de se prendre en charge, et de faire face aux impacts de la COVID-19 et à tous les défis sanitaires futurs, il est impératif de créer une plateforme d’experts africains en matière de lutte contre les épidémies pour échanger les expériences et accompagner les gouvernements dans leurs plans d’actions respectifs dans la lutte contre les maladies et la propagation des épidémies, y compris la COVID-19, a précisé M. Arrouchi.
 
Le diplomate marocain a, d’autre part, insisté sur l’importance de focaliser les efforts sur les programmes et activités permettant d’assurer une sécurité alimentaire durable, citant dans ce sens l’Initiative Triple A pour adapter l’agriculture africaine face aux changements climatiques.
 
Le Représentant permanent du Royaume auprès de l’UA et de la CEA-ONU a, dans ce cadre, mis en exergue les initiatives de SM le Roi Mohammed VI lors du Sommet Africain de l’Action particulièrement l’Initiative Triple A pour adapter l’agriculture africaine face aux changements climatiques, laquelle a été fortement soutenue par l’Union africaine lors du Sommet de février dernier par des décisions des Chefs d’Etat qui ont appelé à la mobilisation des ressources nécessaires pour sa mise en œuvre et son accompagnement dans le continent.
 
Le diplomate marocain a rappelé que durant l’année précédente, l’insuffisance alimentaire a imposé à l’Afrique de consacrer plus de 49 milliards de dollars à l’importation des produits alimentaires d’où la nécessité pour le continent de se prendre en charge.
 
Le Royaume est félicité pour ses efforts
 
Lors de cette session, le Commissaire aux Affaires économiques, Victor Harisson, a fortement soutenu les propositions du Royaume qui seront incorporés dans le rapport de suivi par le département des affaires économiques.
 
M. Arrouchi a également mis l’accent sur la nécessité d’entreprendre des actions en vue d’alléger l’impact humanitaire du COVID-19 sur les couches les plus vulnérables, particulièrement les femmes et les enfants, en insistant sur le besoin d’établir une base de données des statistiques concernant les réfugiés, personnes déplacées et migrants et d’éviter toute exploitation de ces groupes vulnérables à des fins politiques.
 
Dans ce cadre, la Commissaire aux Affaires Politiques, Mme Minata Cessouma s’est félicitée des efforts du Royaume envers les migrants africains et des efforts hautement louables envers les étudiants du continent qui sont nombreux à poursuivre leurs études au Royaume, souligne-t-on auprès de la Mission du Royaume.