L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Le Maroc accueille la 33e session de la conférence régionale de la FAO pour l’Afrique


Rédigé par L'Opinion avec MAP Mercredi 31 Janvier 2024

Un mémorandum d'entente (MoU) a été signé, mercredi à Rabat, entre le ministère de l'Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, et l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), pour l’organisation de la 33e session de la Conférence régionale de la FAO pour l’Afrique au Maroc.



Paraphé par le ministre, Mohammed Sadiki, et le représentant de la FAO, Jean Senahoun, ce MoU définit les termes du partenariat entre les deux parties et établit les mesures nécessaires à la réussite de la 33e session de la Conférence régionale qui portera sur le thème : Systèmes agroalimentaires résilients et transformation rurale inclusive.

S’exprimant à cette occasion, Sadiki a indiqué que la signature de ce mémorandum renforce l'engagement du royaume envers les systèmes agroalimentaires durables et inclusifs en Afrique, ajoutant : "Nous sommes impatients d'accueillir la communauté régionale pour partager nos expériences, explorer des solutions innovantes et des partenariats solides pour des systèmes agroalimentaires plus efficaces et plus résilients".

De son côté, Senahoun a salué l'engagement du Maroc en faveur de la sécurité alimentaire et du développement durable, estimant que la 33e session de la Conférence régionale de la FAO pour l’Afrique sera une plateforme cruciale pour discuter des défis actuels et futurs de l'agriculture en Afrique.

La Conférence régionale se déroulera en deux temps, à savoir une session virtuelle réservée aux hauts fonctionnaires, du 27 au 29 mars prochain, qui abordera les aspects techniques de la sécurité alimentaire et de la transformation des systèmes agroalimentaires en Afrique, et une session ministérielle du 18 au 20 avril à Rabat.

Cette rencontre réunira les membres de la FAO de la région africaine, certaines institutions spécialisées du système des Nations unies, ainsi que des organisations intergouvernementales et des organisations de la société civile. La diversité linguistique sera prise en compte, avec des travaux se déroulant en anglais, arabe, français et portugais.








🔴 Top News