Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Le Maroc abrite le prochain Congrès Mondial UIC de la Grande Vitesse Ferroviaire


Rédigé par La rédaction le Mercredi 27 Avril 2022

Le Maroc a été choisi par l'Union Internationale des Chemins de Fer (UIC) pour abriter, du 7 au 10 mars 2023, l'édition 2023 du Congrès Mondial UIC de la Grande Vitesse Ferroviaire.



"Tenant compte du positionnement dont jouit le Maroc au niveau Afrique et Moyen-Orient dans le domaine de la grande vitesse ferroviaire, l'UIC choisit le Royaume du Maroc pour abriter l’édition 2023 du Congrès Mondial UIC de la Grande Vitesse Ferroviaire", annoncent l'Office national des chemins de fer (ONCF) et l'UIC dans un communiqué conjoint.

A cet effet, cette 11e édition du Congrès qui se tiendra du 7 au 10 mars 2023 à Marrakech, sous l’égide de l’UIC et de l’ONCF, rassemblera tous les acteurs de la grande vitesse ferroviaire dans le monde, ajoute la même source.

En adoptant comme devise "La Grande Vitesse Ferroviaire : la bonne vitesse pour notre planète", le congrès met l’accent sur la contribution du chemin de fer à la résolution des problèmes climatiques et à son rôle dans l’aménagement du territoire.

Cités par le communiqué, le Directeur Général de l'ONCF, Mohamed Rabie Khlie et le Directeur Général de l’UIC, François Davenne ont souligné qu'il s'agit du meilleur cadre pour maximiser la valeur ajoutée des chemins de fer pour la collectivité et pour partager les dernières avancées technologiques.  "La Grande Vitesse Ferroviaire est loin d’avoir épuisé le potentiel des solutions adaptées à la croissance de la mobilité durable à l’échelle de la planète", ont-ils déclaré.

Trois milliards de voyageurs empruntent chaque année des trains à grande vitesse, et cet essor est dynamisé par l’extension continue du réseau ferroviaire à grande vitesse et des services associés, souligne le communiqué.

"En effet, si près de 56.000 km de lignes à grande vitesse sont actuellement en service dans le monde, ce chiffre doublera dans les 30 prochaines années", relève la même source, notant que les pays qui se sont déjà engagés dans cette voie complètent le maillage de leur propre réseau et ils sont rejoints par de nouveaux pays et de nouveaux États convaincus par ce mode de transport.

"Cela n’est pas sans poser quelques défis stratégiques, industriels, techniques ou financiers que le Congrès abordera durant trois jours de Congrès", ajoute le communiqué.

Plus de 1.500 participants sont attendus pour cette édition du Congrès Mondial UIC de la Grande Vitesse Ferroviaire à Marrakech, dont les décideurs politiques, les autorités en charge des transports, les entreprises ferroviaires et acteurs clés de l’intermodalité, les gestionnaires d’infrastructure, les industriels, les institutions financières, les clients, les instituts d’études et de recherche, et les universités, etc. Une invitation pour soumission d’articles à présenter lors du congrès est lancée auprès des chercheurs, universitaires, étudiants et experts ferroviaires, fait savoir le communiqué.