Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Laâyoune: La création d’entreprises, un acte “très facile” grâce au CRI


Rédigé par la rédaction le Lundi 14 Juin 2021

La création d’entreprises dans la région est devenue un acte «très facile» à entreprendre grâce à l’accompagnement du Centre régional d’investissement (CRI) et aux mécanismes de financements institués par les pouvoirs publics.



Laâyoune: La création d’entreprises, un acte “très facile” grâce au CRI
​Intervenant lors des «Régionales de l’Investissement», un évènement organisé de mai à juillet dans les grandes villes du Royaume pour stimuler l’investissement, le directeur général du CRI, Mohamed Jifer a souligné que la région de Laâyoune-Sakia El Hamra reste sur une “belle dynamique” de création d’entreprises avec le lancement de 4000 nouvelles entreprises par an depuis 2015.

Le directeur général du CRI a exposé les importantes opportunités d’investissement qu’offre la région, en particulier l’économie maritime, citant à cet égard les pêches, les chantiers navales, l’aquaculture, le dessalement de l’eau de mer et les énergies renouvelables.

Il a également invité les porteurs de projets et les investisseurs à exploiter les nombreuses solutions de financement envisagées par les pouvoirs publics et à se rapprocher du CRI pour bénéficier de sa banque de données et de ses nombreux conseils pour créer leurs propres structures et la mise à niveau de leurs ressources humaines.

Après avoir souligné l’impact très positif de l’investissement et la création d’entreprises sur l’emploi et le développement des richesses, il a fait remarquer que la région de Laâyoune-Sakia El Hamra offre d’importants avantages comparatifs à l’export dans ces secteurs, notamment en ce qui concerne le coût de l’énergie, par rapport à d’autres régions du Royaume.

Le wali de la région Laâyoune-Sakia El Hamra, gouverneur de la province de Laâyoune, Abdeslam Bekrate, a relevé que cette région connait une dynamique de développement “exceptionnelle” grâce aux nombreux chantiers lancés dans le cadre du modèle de développement des provinces du Sud.

Ce modèle, a-t-il expliqué, a permis de mobiliser toutes synergies à même de déclencher un processus de développement dans les secteurs porteurs et à forte valeur ajoutée avec l’ultime ambition d’assurer la dignité du citoyen qui se trouve au coeur de toutes les politiques et les initiatives de SM le Roi Mohammed VI.

Parmi les grands projets qui figurent en bonne place dans ce modèle, le wali a cité la voie express Tiznit-Laâyoune qui est en cours d’achèvement et qui va réduire de façon considérable les coûts de production et le temps de trajet entre les villes de l’intérieur du Royaume et les provinces du Sud. Il a également assuré tous les porteurs de projets de la mobilisation des autorités locales pour faciliter l’implantation de leurs investissements dans cette région, mettant en relief l’offre territoriale diversifiée surtout dans les domaines des pêches, de l’agriculture et des énergies renouvelables.

La cérémonie d’ouverture de ces Régionales de l’investissement ont été marquées par la signature d’une convention de partenariat entre le CRI de Laâyoune-Sakia El Hamra, l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC), la Fondation Création d’entreprises (FCE) et la Banque populaire de Laâyoune, ayant comme objectif la mise en place du programme intégré d’accompagnement dénommé «RIYADA».

Ce programme intégré d’accompagnement des porteurs de projets pouvant bénéficier d’un financement PIAFE vise à promouvoir l’esprit entrepreneurial dans la région, l’aide au montage du business plan et l’assistance aux démarches de création d’entreprises. L’objectif fixé est d’accompagner 300 porteurs de projets à l’horizon 2021, financer 70% des projets accompagnés via une déclinaison préfectorale et provinciale et organiser des évènements autour de l’entrepreneuriat au niveau de la région.