Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

La troisième vague pourrait être plus courte que celle de Delta, selon Mouad Mrabet


Rédigé par Anass Machloukh le Lundi 27 Décembre 2021

Au moment où la courbe épidémiologique continue sa montée en flèche, les perspectives demeurent rassurantes. La troisième vague, due au nouveau variant pourrait durer moins longtemps que celle de Delta, selon une analyse de Mouad Mrabet, coordinateur du Centre national des opérations d'urgence de santé publique au ministère de la Santé et de la Protection sociale. La durée de vie de la nouvelle vague est estimée à 11 semaines. Détails.



Mouad Mrabet, coordinateur du Centre national des opérations d'urgence de santé publique au ministère de la Santé et de la Protection sociale
Mouad Mrabet, coordinateur du Centre national des opérations d'urgence de santé publique au ministère de la Santé et de la Protection sociale

L'émergence du nouveau variant "Omicron" sera-t-elle derrière une nouvelle vague de propagation de la pandémie ? La réponse est claire pour Mouad Mrabet, coordinateur du Centre national des opérations d'urgence de santé publique au ministère de la Santé et de la Protection sociale. Dans une déclaration sur son compte LinkedIn, le responsable a expliqué que la troisième vague a d'ores et déjà commencé, précisément depuis le 13 décembre. Ceci a été confirmé durant la dernière semaine (20 au 26 décembre), sachant que trois régions sont passées du niveau vert au niveau orange. 

Le postulat de Mouad Mrabet est étayé par des indicateurs tels que la profusion des cas de contaminations qui ont augmenté, en l'espace d'une semaine, de 50%. "Les données de la semaine en cours confirment que nous sommes en troisième vague", ajoute M. Mrabet.

En prenant un espace de temps plus large, on s'aperçoit, selon les chiffres présentés par Mrabet, que les cas positifs hebdomadaires ont augmenté de façon exponentielle (150%) cette semaine par rapport à la semaine précédente. Par conséquent, le fameux taux de reproduction (Rt) est passé à 1,42. D'autres indicateurs ont également augmenté, à savoir le taux de positivité hebdomadaire (3,1%). Toutefois, les cas graves restent faibles, malgré la multiplication des cas positifs. 

Concernant les prévisions de l'évolution de la pandémie, Mouad Mrabet estime que le variant Omicron finira par supplanter Delta, bien qu'ils circulent ensemble actuellement, tout en soulignant que la nouvelle vague sera “probablement plus rapide et plus courte que la vague Delta”. Mouad Mrabet l'estime à 11 semaines, cela reste, tout de même, tributaire du comportement de la population.