Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

La Turquie et le Maroc reconnaissent mutuellement les certificats de vaccination


Rédigé par Anass Machloukh le Mardi 8 Juin 2021

Le Maroc et la Turquie ont convenu de reconnaitre réciproquement les certificats de vaccinations de leurs ressortissants respectifs. Une décision annoncée lors d’un entretien entre le ministre des Affaires étrangères Nasser Bourita et son homologue turc. Détails.




Le ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Africaines et des Marocains Résidant à l’Etranger, Nasser Bourita s’est entretenu par visioconférence, ce mardi, avec son homologue turc Mevlut Cavusoglu.

Les deux ministres ont échangé sur la situation sanitaire et sur les efforts consentis dans la lutte contre la pandémie. Ils ont décidé, à cette occasion, de reconnaitre mutuellement les certificats de vaccination émis par les autorités respectives des deux pays. La Turquie a été inscrite dans la liste A des, parmi des pays dont les ressortissants sont autorisés d’entrer au Maroc sans obligation d’isolement. Le pays de Recep Tayyip Erdoğan a pu vacciner entièrement 13,3 millions de ses ressortissants, soit 16,5% de sa population. 31,2 millions doses ont administrées.

Par ailleurs, les deux ministres ont loué l’excellence des relations d’amitié et de coopération entre les deux pays et se sont accordés sur la nécessité de réactiver les mécanismes de partenariat, à travers l’organisation de nouvelles sessions du Dialogue Politique et de la Commission Mixte. Nasser Bourita et Cavusoglu ont mis en exergue l’importance de consolider le partenariat économique à travers l’établissement d’une feuille de route de promotion des investissements mettant à profit les nouvelles chaînes de valeurs.

Ils ont ainsi annoncé l’organisation, en marge de la prochaine Commission Mixte, d’un Forum économique axé principalement sur le commerce et l’investissement.

À cette occasion, M. Cavusoglu a salué le Leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et le rôle du Maroc en tant que pôle de stabilité et de développement dans la région. Soulignant la convergence de points de vue sur les questions régionales et internationales, ils se sont engagés à poursuivre la coordination et la concertation autour des questions d’intérêt commun, notamment la Libye, le Moyen-Orient et la Méditerranée.