Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Monde

La France regrette les menaces d’Alger envers son ambassadeur


Rédigé par Myriam Ketfi le Mardi 13 Avril 2021

Lundi 12 avril, la France a regretté les critiques et menaces émanant du gouvernement algérien envers son ambassadeur.



La France regrette les menaces d’Alger envers son ambassadeur
Ammar Belhimer, le ministre algérien de la communication et porte-parole du gouvernement a fait savoir que l’ambassadeur de France en Algérie n’était pas la bienvenue pour rencontrer des opposants favorables à un changement politique, comme le souhaite le mouvement de protestation du Hirak.

« Je crois que l’ambassadeur de France ne ratera pas ces précieuses opportunités grâce à sa grande expérience et sa connaissance des limites et des règles de la pratique diplomatique, notamment en Algérie, qui, le cas échéant, n’hésitera pas à prendre les mesures nécessaires pour corriger la situation », a prévenu M. Belhimer.
 
La porte-parole du ministère français des Affaires étrangères a répondu qu’elle déplorait « ces différentes déclarations, qui ne reflètent ni la qualité de nos relations bilatérales, ni la dynamique de leur renforcement, soutenue au plus haut niveau par les autorités de nos deux pays ». Cependant elle n’a pas fait savoir si le ministère avait exprimé son mécontentement auprès des autorités algériennes.
 
Les propos de M. Belhimer interviennent juste après le report de la venue du Premier ministre français, Jean Castex, prévu dimanche 11 avril, qui a provoqué la colère d’Alger.