Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

L’inventaire des hôpitaux de campagne au Maroc


Rédigé par le Lundi 24 Août 2020

Deux nouveaux hôpitaux de campagne à Casablanca et Marrakech en cours d’installation, pour essayer de combler l’insuffisance de la capacité litière, en raison de l’augmentation exponentielle des cas de contamination dans les Régions.



L’inventaire des hôpitaux de campagne au Maroc
La région de Casablanca-Settat

Suite à la flambée des cas qu’enregistre la région de Casablanca-Settat des cas de COVID-19 depuis quelques semaines, Casablanca assiste à la mise en place d’un nouvel hôpital de campagne pour les patients atteints du coronavirus,  au sein même du centre hospitalier préfectoral de Ben M'sik.

La région de Casablanca-Settat a en effet enregistré le plus grand nombre de cas de contaminations au Maroc, avec 14 673 infections depuis le début de l'épidémie, dont la majorité se trouve dans la capitale économique.

Selon 2M, l'hôpital aura une capacité totale de 40 lits, répartis entre des sections pour hommes et femmes. L'établissement médical disposera également de l'équipement nécessaire pour le traitement du COVID-19. L'hôpital fournira à la fois des services de consultation et de traitement pour les cas suspects et confirmés.

Ce nouvel hôpital de campagne est le deuxième du genre à Casablanca, le premier étant l’hôpital installé en avril, sur la place de l'Office des foires et des expositions de Casablanca, qui est composé de quatre blocs comprenant plus de 700 lits et dotée de tous les équipements nécessaires. 

Dans la même région, l’hôpital de Benslimane, qui fut le premier à être édifié, offre une capacité d’accueil de 360 malades, dont 40 lits dédiés aux soins intensifs et 20 lits aux cas admis en réanimation.
Bâtit en début juillet à la Foire d’exposition de la ville, l’hôpital de campagne d’El Jadida, compte une capacité litière de 539 lits et peut en accueillir jusqu’à 940.

Les région Marrakech-Safi

Suite à l’indignation des membres du personnel médical, pis encore la contamination de plusieurs d'entre eux, en raison de la flambée des cas et d’une affluence effarante de patients, le ministre de la Santé a annoncé, la semaine dernière, la création d'un hôpital de campagne à Marrakech. Ce dernier, ayant pour but d’alléger la pression qui pèse sur les structures hospitalières de la ville, sera établit au sein de l’hôpital Ibn Tofail, et abritera 100 lits équipés d’oxygène et consacrés à la pré-réanimation. 

S’y ajoute un nouvel hôpital à la base militaire de Benguerir, doté d’une capacité litière de 380 lits, venu étendre l’ancien hôpital, créé le 14 juin dernier, qui comptait 350 lits.

Tanger, Fès et Sidi Yahya El Gharb

Conséquemment à l’explosion des cas qu’a connus Tanger, un Centre hospitalier de campagne a été établit en mi-juillet,offrant une capacité d’accueil de 700 lits, qui peut être augmentée en cas de besoin.
La ville de Fès, quant à elle, a connus la mise en place d’un hôpital de campagne doté d’environ 1.200 lits, dédiés à la prise en charge des cas légers Covid19.

Dans la région de Rabat-Sale-Kénitra, précisément à Sidi Yahya El Gharb, l’hôpital qui avait accueillit près de 700 cas confirmés le 20 juin, dispose aujourd’hui d’une équipe de 20 cadres médicaux civils et 54 militaires, et offre une capacité litière de 1.100 lits, destinés au traitement des cas asymptomatiques.

Notons bien que le ministère, à défaut d’anticipation, n’établit généralement des hôpitaux de campagne dans une ville que lorsque le nombre de cas d’infection y explose.