Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Monde

L’industrie pharmaceutique : Des survivants de la Covid-19 s’insurgent contre la «Big Pharma»


Rédigé par A.C le Mardi 6 Octobre 2020

Dans une lettre ouverte adressée aux responsables de l’industrie pharmaceutique, 242 personnes, qui ont survécu à la Covid dans 37 pays, dont le Maroc, exigent un vaccin universel.



L’industrie pharmaceutique : Des survivants de la Covid-19 s’insurgent contre la «Big Pharma»
Publiée le 29 septembre, cette lettre a été signée par 242 personnes à travers le monde qui ont survécu à la Covid-19. Elles ont appelé à la mise à disposition pour toutes et tous d’un vaccin et de traitements libres de brevets. 

Figurent aussi, parmi ces signataires, 190 personnes réparties dans 46 pays dont des proches ont succombé au virus, et 572 autres fragiles et plus exposées à une forme grave de la maladie si elles contractent la Covid-19.

« Nous avons perdu des êtres chers à cause de cette maladie mortelle. Nous avons vu la mort de près. Nous continuons de vivre dans la peur d’une contamination qui nous serait fatale. À nos yeux, rien ne justifie que vos profits ou vos monopoles se fassent au détriment de la vie d’autrui  », pouvons-nous lire dans cette missive.

La «Big Pharma» pointée du doigt
Cette lettre ouverte reproche aux groupes pharmaceutiques de «  n’avoir rien changé à leurs pratiques, de défendre leurs monopoles en refusant de partager leurs recherches et leur savoirfaire ».

Elle appelle, par ailleurs, les grands noms du secteur à «  garantir que les vaccins et les traitements de la Covid-19 atteignent celles et ceux qui en ont besoin en luttant contre les positions de monopole, en renforçant la production et en partageant les connaissances ».

La «  Big Pharma  », ou grands groupes pharmaceutiques, réserve en effet la production de vaccins et de traitements efficaces à un nombre restreint de fabricants, empêchant ainsi la production de masse nécessaire pour satisfaire la demande mondiale. 

Un vaccin libre de droits
La lettre exige que les grands groupes transfèrent immédiatement les droits de propriété intellectuelle et sur les technologies de vaccins au WHO Covid-19 Technology Access Pool (C-TAP).

L’une des signataires, Dilafruz Gafurova, 43 ans, originaire du Tadjikistan, a déclaré : «  Mon mari et moi avons eu cette maladie. Nous n’avons pu compter que sur nous-mêmes, car les hôpitaux étaient pleins... C’était très dur de trouver les bons médicaments. 

J’ai quatre enfants... J’ai eu peur de les laisser seuls dans ce monde si jamais quelque chose venait à m’arriver... C’est la raison pour laquelle je signe cette lettre pour aider d’autres personnes à avoir un vaccin. 

Tout le monde sur la planète ne peut pas obtenir ce vaccin, car certaines personnes n’en ont tout simplement pas les moyens. Elles disposent tout juste de ce qu’il faut pour couvrir leurs besoins quotidiens ». 

Cette lettre est le fruit des efforts de la People’s Vaccine Alliance, une coalition mondiale d’organisations et de militants que rassemble un objectif commun : lutter pour un vaccin universel contre la Covid-19, qui repose sur le partage de connaissances et qui soit mis à disposition de toutes et tous.

A. C.