Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

L'hôpital Avicenne dédie un pavillon au coronavirus


Rédigé par Kenza Aziouzi le Jeudi 9 Avril 2020

L'hôpital Ibn Sina a aménagé un nouvel espace doté de tous les moyens techniques, médicaux et humains, dont un total de 84 lits de réanimation, pour traiter les patients atteints du nouveau coronavirus (Covid-19), a déclaré son directeur, le Dr Hrora Abdelmalek.



Le pavillon Covid 19 inauguré par Khalid Aït Taleb, le ministre de la santé
Le pavillon Covid 19 inauguré par Khalid Aït Taleb, le ministre de la santé
"Dès le début de la crise du coronavirus, l’hôpital Ibn Sina a mis en place une cellule de crise pour assurer l’organisation scientifique de l’établissement", a déclaré à la presse le directeur de l’hôpital, au cours d'une cérémonie en présence du ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb, et de plusieurs autres personnalités. La capacité litière est en effet passée de 30 à 84 lits de réanimation, tandis que la capacité litière en termes de confinement est de 234 lits, avec une possibilité d’extension de 70 lits, a-t-il ajouté, soulignant que toutes les conditions ont été mises en place pour une prise en charge optimale des personnes malades.

"Conformément à la stratégie régionale de Rabat-Salé-Kénitra, les patients atteints du Covid-19, sont transférés à l’hôpital de Salé", mais les cas en réanimation ne sont pas concernés par ce transfert, a expliqué Hrora Abdelmalek, également professeur de chirurgie viscérale.

Le chef du service de la réanimation des urgences chirurgicales de l’Hôpital Ibn Sina et professeur d’Anesthésie-Réanimation, Faroudy Mamoun, a de son côté indiqué que dans le cadre du plan de riposte au coronavirus, notamment pour les soins liés aux formes graves du Covid-19, trois sous-unités ont été mises en place pour la prise en charge des cas critiques souffrant de difficultés respiratoires.

"Grâce à l’effort de tout le personnel soignant, des locaux d’hospitalisation ont été aménagés et convertis en lits de réanimation", a relevé le professeur, précisant que ces locaux ont été dotés de cloisonnements, de systèmes d'extraction de l’air et de circuits afin de limiter les risques de contamination aussi bien pour les patients que pour le staff médical.

Selon les données de l’hôpital Ibn Sina, près de 124 cas suspects ont été admis dans cet établissement, dont 23 se sont révélés positifs.

MAP