Menu
L'Opinion L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn


Edito & Chronique

L'Opinion : Trop de communication tue la com


Rédigé par Abdallah BENSMAÏN le Jeudi 4 Juin 2020


L'Opinion : Trop de communication tue la com
Il ya peut être beaucoup de choses à reprocher à la Fondation Nationale des Musées (FNM), sauf l’absence de communication. Les communiqués de presse sont réguliers : entre annonces d’expositions, ouvertures de musées et initiatives diverses, la communication est présente et quasi-quotidienne. A cela, l’observateur ne manquera pas de signaler les entretiens accordés par Mehdi Qotbi, artiste lui-même, pour expliquer les démarches et l’action de la Fondation des Musées dont il est le président. Une communication, à tout point de vue, irréprochable. 

Las ! la pandémie du Coronavirus a provoqué une sortie de route de cette machine qui paraissait rôdée et sans taches.

L’appel à la concurrence pour l’acquisition d’œuvres d’art d’artistes professionnels marocains résidant au Maroc qui vient d’être lancé a rappelé inopportunément, l’annonce du déblocage, à grand renfort de médias, de 6 millions de dhs pour soutenir les arts visuels, moins d’un mois auparavant, pour venir en aide à quelque 300 artistes matériellement éprouvés par le Coronavirus.

Le fait mérite d’être rappelé , il avait suscité des remous, avec contestation des membres du jury devant statuer sur les œuvres… et la démission de Mohamed Melehi ! 

Sans qu’on en connaisse, les tenants et aboutissants de cette initiative autour de laquelle la Fondation Nationale des Musées avait communiqué, et dont les résultats se font attendre, voilà donc qu’elle se propose de venir en aide aux « artistes émergents ». Ni précision ni lien avec le déblocage des 6 millions de dhs annoncé le mois dernier, ne sont avancés. 

Au lieu de communiquer à tout va autour d’actions problématiques, la Fondation Nationale des Musées serait bien avisée d’acheter les œuvres qui lui ont été prêtées par les artistes et qui n’ont pas été rendues à leurs propriétaires, estiment des acteurs bien au fait de la scène des arts visuels.

Abdallah BENSMAÏN

  



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Juillet 2020 - 18:22 Comprenne qui pourra… Wa «Lfahem Yefhem»