Menu
L'Opinion L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn


Edito & Chronique

L'Opinion : Nouvelle distribution de cartes truquées en Libye


Rédigé par Ahmed NAJI le Vendredi 19 Juin 2020


L'Opinion : Nouvelle distribution de cartes truquées en Libye
Avec les 5,2% de contraction du PIB projetés pour cette année, la plus grave récession en un quart de siècle, les Marocains ont bien d’autres chats à fouetter que de s’intéresser à ce qui se passe autour d’eux dans le monde, si ce ne sont les dernières informations sur la pandémie du Covid19 et celles sur l’état de santé économique des pays débouchés des produits nationaux. Sauf qu’une succession de petits évènements en Libye, peu commentés par les médias, devrait être de nature à attirer l’attention. 

Mercredi, le ministère français des Armées a révélé, lors d’une visioconférence avec les ministres de la Défense de l’OTAN, que la frégate française le « Courbet » a été cadrée aux radars de tir par des frégates turques aux larges des côtes libyennes. Le même jour où Paris a avoué avoir été empêché de mener une mission OTAN par un autre membre de cette alliance, le chef de la diplomatie turque qui menait une visite surprise en Libye.

Sur le terrain, les forces pro-Serraj, soutenues par la Turquie, ont remporté la bataille de Tripoli contre celles de Haftar, malgré le soutien des Emirats Arabes Unis et de l’Egypte. Vu le rapprochement en cours entre les Emirats et Israël, comme le démontre la récente déclaration du chef de la diplomatie émiratie, il n’est pas improbable que Tel-Aviv trouve ainsi le moyen de se mêler également de la partie.  

Alger se sent, à raison, menacé sur ses marches orientales mais semble ne plus savoir à quel saint se vouer. Le président Tebboune a déclaré à la presse de son pays, il y a une semaine, qu’il rêve d’un axe Alger-Tunis-Le Caire pour se faire entendre en Libye. Or, faire équipe avec l’Egypte revient à s’aligner sur les Emirats et ses alliés... À Rabat, on laisse aux protagonistes l’opportunité de se rappeler l’accord de Skhirat avec nostalgie.

Ahmed NAJI

  



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Juillet 2020 - 18:22 Comprenne qui pourra… Wa «Lfahem Yefhem»