Menu
L'Opinion L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Edito & Chronique

L'Opinion : Les Lions de l’Atlas, 18 ans après…


Rédigé par Hamid YAHYA le Mercredi 26 Janvier 2022


L'Opinion : Les Lions de l’Atlas, 18 ans après…
Non seulement le titre de la Coupe d’Afrique des Nations nous échappe depuis 1976, eh oui… 46 ans déjà, mais nous étions sur le point de battre un autre sinistre record, celui de ne pas atteindre le tour des quarts depuis 18 ans. Des éliminations dès la phase de groupes. C’était en 2006, 2008, 2012 et 2013. Sans oublier les absences en 2010 et 2015, qui viennent s’ajouter au drame de 2019 !

En effet, depuis l’épopée de Badou Zaki et son équipe « incognito » qui a atteint la finale de la Coupe d’Afrique des Nations organisée en Tunisie et remportée par les Aigles de Carthage, le Onze national a toujours raté le rendez-vous des quarts.

Même lorsque les Lions de l’Atlas partirent favoris avec Hervé Renard lors de la CAN 2019, ils furent éjectés en 8èmes de finale, contre toute attente, par la modeste formation du Bénin, qui participait pour la première fois à la compétition. Ce fut un événement historique pour les Dragons noirs et un épisode tragique pour le public marocain, qui misait gros sur son équipe nationale. Cette année, sur les terres camerounaises, le Onze national (critique à part) vient de signer un trait de caractère étrange. Celui de posséder une âme.

En effet, pour revenir à deux reprises dans le match, dans deux rencontres différentes (contre le Gabon et contre le Malawi), l’équipe nationale a démontré, preuve s’il en faut, qu’elle possède désormais une personnalité, qui est nécessaire pour redevenir le maître du continent, qu’elle a toujours été, comme en témoignent ses prestations contre l’Espagne (ex-championne du monde) et le Portugal (champion d’Europe) en Coupe du monde de Russie, qui sont tout sauf un hasard. Vahid Halilhodžić et ses troupes ont besoin de notre soutien ? Il leur est acquis désormais. Et ça ne peut que faire du bien à tous.

Assoiffés de gloire africaine non aboutie depuis 46 ans, les Marocains rêvent toujours d’un exploit. Serait-ce l’année du sacre ? Wait and see !


Hamid YAHYA

  



Dans la même rubrique :
< >