Menu
L'Opinion L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn


Edito & Chronique

L'Opinion : « Goulou laâm zine » et l’orchestre du Titanic


Rédigé par Jamal HAJJAM le Dimanche 20 Septembre 2020


L'Opinion : « Goulou laâm zine » et l’orchestre du Titanic
La Covid-19 galope, le nombre de contaminés se multiplie dangereusement partout dans le pays. Nous ne sommes pas loin de 100.000 cas et la cadence des contaminations, qui grimpent à un rythme soutenu, menace sérieusement le système de santé de paralysie, voire d’effondrement. En termes de décès par Coronavirus, le Maroc occupe la 46ème place sur un total de 215 pays, selon un classement établi le 3 septembre déjà par Worldometer qui fournit les statistiques mondiales sur la Covid-19. 

Pendant ce temps, le gouvernement tâtonne et bricole par des décisions souvent dépourvues de bon sens, parfois prises fébrilement, obnubilé comme il est par la seule hantise économique : déconfinement débridé sans plan clair et sans mesures sanitaires adéquates d’accompagnement (foyers industriels), maintien du rituel de Aïd Al Adha avec ses activités parallèles diverses et ses mouvements allant dans tous les sens (circulation libre du virus et foyers familiaux), vacances estivales favorisant la concentration dans des zones et régions précises, une rentrée des classes pour le moins chaotique, des décisions prises et exécutées à la va-vite provoquant un vent de panique et des déplacements anarchiques, des hésitations à en revendre... 

La pression exercée par la remontée en flèche de la propagation du virus n’a pas été sans acculer les pouvoirs publics à reconfiner çà et là, à resserrer la vis dans des secteurs économiquement fragiles (celui du tourisme principalement), pour que la relance économique, pour laquelle d’énormes risques sanitaires ont été pris, se retrouve en fin de compte compromise. Du coup, sur le plan social, les jours à venir s’annoncent extrêmement difficiles, des secteurs économiques créateurs d’emploi étant à genoux et le chômage ayant le vent en poupe.

Mais ce qui est fabuleux dans tout ça, c’est l’attitude du chef de gouvernement qui continue à jouer la comique partition de «goulou laâm zine» (tout va très bien), ce qui n’est pas sans rappeler le stoïcisme légendaire et pas mal drôle du fameux orchestre du Titanic...

Jamal HAJJAM

  



Dans la même rubrique :
< >