Menu
L'Opinion L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Edito & Chronique

L’Opinion : Congé parental et évolution des rôles dans la famille


Rédigé par Hajar LEBABI le Dimanche 3 Janvier 2021


L’Opinion : Congé parental et évolution des rôles dans la famille
A Casablanca, les papas auront désormais droit à 5 mois de congé parental. Cette mesure a été introduite par l’entreprise japonaise JTI, à l’instar de toutes ses filiales dans le monde.

Cette décision inédite dans le paysage social du Maroc s’appliquera dès le 1er janvier 2021 pour les femmes et le 1er janvier 2022 pour les hommes. Les nouveaux pères bénéficieront dès 2021 de 4 semaines de congé parental avant de passer à 20 semaines en 2022.

Le fond de cette mesure est basé sur l’égalité entre hommes et femmes, et est tributaire des nouveaux développements que connaît l’institution familiale. Nous sommes en train d’évoluer vers un modèle de société paritaire, où les femmes et les hommes ont les mêmes droits et obligations. La répartition des tâches n’est plus la même et on ne peut nier que les hommes, de nos jours, s’impliquent de plus en plus dans la vie familiale. Il est donc logique que les papas bénéficient de plus de jours de congé parental.

Le gouvernement travaillait, en juillet 2019, sur un projet de loi visant à permettre aux nouveaux pères de bénéficier d’un congé paternité d’un mois, contre trois jours actuellement. La décision prise par l’entreprise japonaise constitue alors un modèle pour le législateur marocain qui continue à tergiverser alors que, partout dans le monde, les pays changent leur législation pour accompagner l’évolution des rôles dans la famille.

Il s’agit d’une mesure qui ne contraint en rien le législateur marocain, mais elle doit constituer un exemple et un modèle à suivre. C’est une avancée qui pourrait faire bouger les lignes de la parentalité. L’enjeu est donc de rendre la mesure applicable face aux réticences de certains employeurs et de passer d’un droit proclamé à un droit réel.

Hajar LEBABI

  



Dans la même rubrique :
< >