L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   
Agora

L’Humeur : Un film au Contact de la haine


Rédigé par Anis HAJJAM le Dimanche 30 Octobre 2022



L’Humeur : Un film au Contact de la haine
Oui, nous marchons à reculons. Mais qu’a fait ce pauvre Ismael El Iraki pour que la profession lui tombe dessus à bras raccourcis ? Le film « Zanka Contact », son premier long métrage. Mieux : il a décroché le Grand prix au dernier festival national du film de Tanger. Et pourquoi tant de haine ? Parce que… on ne sait pas, ou plutôt si. « Zanka Contact » serait, finalement, un blasphème, une atteinte à la morale collective.

Après le désaveu du Centre cinématographique qui pourtant aide financièrement le film et autorise sa programmation dans les salles, trois institutions professionnelles, pas forcément au diapason avec le Centre, haussent le ton : la Chambre nationale, la Chambre marocaine et la Chambre des techniciens. Et que lisons-nous dans leurs différents communiqués ? En vrac et après avoir incriminé un jury « incompétent » et une presse liberticide, elles s’accordent à dire que « Zanka Contact » met en scène une société marocaine imaginaire, que l’oeuvre s’attaque frontalement à l’Islam, qu’elle amoche l’image du Maroc.

Plus intéressant encore, ces trois Chambres qui ne se sont certainement pas concertées, parlent au nom de tout un pays. « Toutes les composantes du peuple marocain en général et les professionnels du cinéma en particulier dénoncent… etc. »

Si on nous parle d’une chanson malheureuse qui se retrouve dans la bande-son du film, le réalisateur et son producteur s’en sont excusés en rectifiant le tir. Si on nous emmène sur le terrain du langage ordurier et la prostitution, le Maroc comme d’autres pays en regorgent. Mais le pire se lit ailleurs : ces professionnels « offusqués » réclament la tête du réalisateur. Une délation écrite et signée, une condamnation à visage découvert, une honteuse démarche. L’art ne se sculpte pas d’une seule façon, il convoque plusieurs moules.



Anis HAJJAM



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2022 - 10:08 Debout les lions

Dimanche 4 Décembre 2022 - 09:01 L’Humeur : Mahi, présumé déserteur






🔴 Top News