Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

L'Autorité portuaire d'Algésiras : La croissance rapide de Tanger Med menace les ports espagnols


Rédigé par Kawtar Chaat le Dimanche 8 Août 2021

Le port Tanger Med maintient une trajectoire de croissance imparable au point de se présenter désormais comme une menace sérieuse pour les ports de fret espagnols, a déclaré le journal espagnol « ABC De Sevilla ».



« Tanger-Med est une affaire d'État pour le Maroc, comme Sines l'est pour le Portugal. Nous voulons rivaliser dans un cadre de libre concurrence mais nous ne pouvons pas faire face à des initiatives très puissantes de plusieurs pays voisins alors qu'ils nous mettent ici dans une situation très difficile », déclare le président de l'Autorité Portuaire de la Baie d'Algésiras (APBA), Gerardo Landaluce, cité par le journal espagnol.

Le responsable espagnol a précisé que le port de Tanger est un enjeu étatique pour le Maroc, comme c'est le cas de Sines pour le Portugal, appelant à une concurrence avec eux dans le cadre de la libre concurrence.

Situé à proximité du détroit de Gibraltar, au large des côtes espagnoles, le port Tanger Med, opérationnel depuis 2007, se connecte à 186 ports dans 77 pays à travers le monde.

Le volume de marchandises qui y transite pourrait s'élever à 120 millions de tonnes annuellement, ce qui le qualifie pour entrer, bientôt, dans le club des vingt ports les plus importants du monde, selon des responsables de son administration.

Le Maroc cherche à renforcer l'attractivité des investissements dans cet immense port du fait de sa proximité avec l'Europe, du coût de la main-d'œuvre et des privilèges fiscaux et douaniers offerts par les zones franches.

En effet, l'Afrique représente la proportion la plus importante (38 %) des transactions portuaires, suivie de l'Europe avec 27 %, l'Asie avec 26 %  et puis l'Amérique avec 9 %.

Selon Gerardo Landaluz, l'État espagnol doit évoluer dans le domaine de l'emploi et intégrer des talents dans les ports espagnols pour être en mesure de rivaliser.

Le responsable a déclaré que l'Espagne et l'Union européenne devraient soutenir et protéger les ports maritimes, en particulier dans un environnement de forte concurrence avec les pays non-membres de l'UE.