L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





International

L'Arabie saoudite veut accroitre sa production d'engrais phosphatés


Rédigé par Mohamed Elkorri Dimanche 13 Novembre 2022

L'Arabie saoudite s'apprête à augmenter sa production d'engrais phosphatés, dans l'optique de capter un quart du marché mondial des exportations, alors qu'elle cherche à développer son secteur minier et à devenir moins dépendante des revenus pétroliers. Détails.



Le pays figure déjà parmi les principaux exportateurs de phosphate au monde, avec la Chine, les États-Unis, la Russie et le Maroc. Il prévoit donc d'augmenter sa capacité de 50% en vue de produire 9 millions de tonnes d'engrais phosphatés par an, a déclaré Robert Wilt, directeur général de la Compagnie minière de Ma'aden.

Le phosphate est principalement utilisé dans les engrais, la demande mondiale devant augmenter à mesure que la population augmente, et avec elle la demande alimentaire. 

"Au cours des dernières années, nous avons travaillé régulièrement pour augmenter notre production en construisant un nouveau complexe de phosphate de classe mondiale en Arabie saoudite", a déclaré Wilt. Le nouveau projet "desservira 24% du marché d'exportation mondial des produits de phosphate diammonique et de phosphate monoammonique".


L'Arabie saoudite est le plus grand exportateur de pétrole au monde et son économie a historiquement augmenté ou diminué en fonction des prix du pétrole, précise Financial Times, Le Royaume aspire maintenant à diversifier l'économie loin du pétrole et attirer davantage d'investissements étrangers dans le cadre d'un plan nommé Vision 2030. Le gouvernement s'est tourné vers son secteur minier longtemps négligé pour atteindre son objectif.


Wilt a déclaré que le nouveau complexe minier de phosphate a identifié des réserves pour 60 ans de production. "Avec de nouvelles extensions de l'infrastructure ferroviaire locale, nous avons pu augmenter notre capacité de production de phosphate pour transporter de plus grandes quantités de matériaux de nos installations du nord vers nos installations de l'est", où ils sont traités avant l'exportation, a-t-il fait savoir.


L'expansion fait partie d'un plan plus large visant à intensifier l'exploitation minière et à attirer des investisseurs étrangers, a déclaré Bandar Alkhorayef, ministre saoudien de l'industrie et des mines. "L'Arabie saoudite est définitivement sous-explorée, mais selon nos calculs, nous dépensons probablement moins de 20 % de la moyenne mondiale en exploration", a déclaré Alkhorayef.

Le pays cherche en outre à explorer pleinement la partie occidentale de l'Arabie saoudite, qui détient des réserves minérales estimées à 1,3 milliard de dollars par le gouvernement, sur la base des prix de 2016 au moment de l'évaluation, a-t-il déclaré.

Alkhorayef a déclaré que le pays cherchait à plus que quadrupler la production de cuivre de 90.000 à 400.000 tonnes et à augmenter la production de zinc à 60.000 tonnes d'ici 2025. Le ministère met aux enchères des licences d'exploration pour le cuivre et le zinc ainsi que pour le plomb et le fer en vertu d'une nouvelle loi qui est destiné à rationaliser les investissements.



Dans la même rubrique :
< >

Samedi 28 Janvier 2023 - 15:06 Syrie : L'ONU tire la sonnette d’alarme

Jeudi 26 Janvier 2023 - 10:40 Guerre en Ukraine : Kiev obtient enfin ses chars







🔴 Top News