Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

L’AMA exige un budget spécial pour l’amazighe dans le PLF 2020


le Mardi 5 Novembre 2019

Dans une lettre adressée, dimanche, aux députés et conseillers des deux Chambres du Parlement, l’Assemblée Mondiale Amazighe (AMA) appelle les parties concernées à faire pression sur le gouvernement, afin d’exiger un budget spécifique pour l’intégration de l’amazighe dans le projet de loi de finances (PLF) de 2020.



Pour la 3ème année consécutive, l’Assemblée Mondiale Amazighe demande aux députés des deux Chambres du parlement de faire pression sur le gouvernement pour consacrer un budget spécial dans son PLF 2020, afin d’inclure l’amazigh dans les secteurs de l’éducation, des médias et dans tous les aspects de la vie publique « en tant que langue officielle du pays, reconnue dans la Constitution de 2011 ».

L’assemblée a adressé cette lettre, sur la base de la loi organique n°26.16, concernant les étapes de l’activation du caractère officiel de l’amazigh et sur la manière de l’intégrer dans le domaine de l’éducation et des domaines prioritaires de la vie publique, qui est officiellement entrée en vigueur, le 26 septembre. Une copie de cette lettre a également été envoyée au chef du gouvernement, Saâdeddine El Othmani, et au ministre de l’Éducation nationale, Saïd Amzazi.

L’association déplore « la situation tragique que connaît la mise en œuvre de l’officialisation de l’amazighe, dans les institutions et les établissements publics ». Une situation qui s’aggrave de plus en plus, selon l’assemblée, et qui témoigne clairement de la volonté politique de marginaliser le projet d’intégration de l’amazighe dans le système éducatif national qui constitue un levier fondamental pour le développement de l’identité, de la langue et de la culture amazighes.
 
Hajar LEBABI