Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Josep Piqué : L'Espagne appelée à "rectifier son erreur au plus vite"


Rédigé par S.M le Vendredi 28 Mai 2021

L’accueil en catimini et sous une fausse identité du dénommé Brahim Ghali, chef des séparatistes du Polisario, a fait réagir, ce vendredi, l’ex-ministre espagnol des Affaires Etrangères, Josep Piqué, en pointant du doigt l’attitude de son pays.



Cette décision « a sans aucun doute été une erreur qui doit être rectifiée au plus vite », a souligné l’ancien chef de la diplomatie espagnole dans un article d’opinion, publié par le portail électronique « politicaexterior.com ». Cette attitude « s'est ajoutée à la position publique et provocatrice de l'un des partis de la coalition gouvernementale espagnole » sur la question du Sahara marocain, a-t-il ajouté.

« En tant que chef militaire du polisario, le dénomme Brahim Ghali a rompu le cessez-le-feu en vigueur depuis 30 ans », a rappelé l’ancien responsable espagnol, notant que les antécédents du chef des séparatistes, poursuivi pour des graves crimes de terrorisme et de génocide, sont bien connus.

Tout en mettant l’accent sur le développement que connaît le Maroc et le rôle qu'il joue sur la scène international, M. Piqué, s'est attardé sur l'importance géopolitique du Royaume qui n'a cessé de croître grâce à sa stabilité interne, sa politique extérieure et ses progrès économiques visibles.

Grâce à ces performances, le Maroc est devenu un « allié important » des États-Unis au niveau du monde arabe en raison de sa contribution à la sécurité de la région sud-ouest de la Méditerranée et de sa projection croissante sur le reste du continent africain, a fait observer M. Piqué.

  


Dans la même rubrique :
< >