Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Jerrada : Nouveaux projets pour renforcer les filières du miel et des arbres fruitiers


Rédigé par S.M le Dimanche 13 Juin 2021

Dans le cadre du programme de développement agricole de la province pour la période 2017-2019, des équipements agricoles et matériels ont été remis, vendredi dernier, à la commune de Guenfouda relevant de la province de Jerada, en vue de renforcer les filières du miel et des arbres fruitiers et augmenter leur productivité.



Ces équipements ont été remis par le gouverneur de la province de Jerada, Mabrouk Tabet, au profit de coopératives agricoles, lors d'une visite de terrain dans le cadre du suivi des projets du pilier II pour la promotion de la production du miel et la reconversion de la culture céréalière en olivier au niveau de la province.

Dans une déclaration à cette occasion, le directeur provincial de l’Agriculture (DPA) de Jerada, Said Defoufi, a indiqué que cette opération, qui s’inscrit dans le cadre de conventions entre la DPA et les coopératives et groupements professionnels partenaires, consiste en la distribution d’équipements et outils portant sur les chaînes de valeur de l’olivier, de l’amandier et du miel.

Ces équipements auront pour effet d’augmenter et de valoriser la production et d’améliorer les revenus des bénéficiaires, a-t-il affirmé.

Selon un communiqué de la DPA, la filière du miel fait partie des chaînes de production les plus importantes dans la province de Jerada, en raison des atouts naturels de ce territoire.

Dans le cadre du programme de développement agricole de la province de Jerada (2017-2019), deux projets ont été programmés pour développer la production du miel pour un investissement de 5,2 millions de dirhams (MDH), au profit de 178 coopératives agricoles réparties sur les différentes communes territoriales de la province.

2.496 ruches peuplées et 32 kits d’apiculture

Les projets ont porté notamment sur la distribution de 2.496 ruches peuplées et 32 kits d’apiculture, ainsi que l’organisation de formations et le déploiement du soutien technique et de l’encadrement nécessaire dans ce domaine.

Par ailleurs, la province de Jerada devrait accueillir une unité de valorisation du miel sur une superficie de 1.000 m3, pour un investissement de 2,5 MDH.

Ce projet, en cours d’étude architecturale, vise à moderniser le secteur de l’apiculture dans cette province et améliorer les conditions de production, de valorisation et de commercialisation du miel. Il s’agit ainsi de porter la production à 6 kg par ruche contre 3 actuellement, et par la même occasion d’augmenter le revenu de l’apiculteur pour passer de 7.500 DH par an à 45.000 DH par an.

Le gouverneur de la province et la délégation l’accompagnant ont aussi pris connaissance du bilan du programme de reconversion de la culture céréalière en arboriculture fruitière, mené dans le cadre du Plan Maroc Vert pour la période 2017-2020.

Il s’agit en particulier de la culture de l’amandier, de l’olivier et du caroubier, avec une enveloppe globale de 56,45 MDH.

Etalé sur 4 ans, ce programme se décline en six projets, visant notamment la reconversion de la culture céréalière par la plantation de 1.400 ha en amandiers, 560 ha en oliviers et 100 ha en caroubier, en vue d’améliorer le rendement pour atteindre 1,5 T/ha pour l'oléiculture et 1 T/ha pour les filières de l’amandier et du caroubier.

Porter les revenus des agriculteurs à 15.000 DH/ha

Ces projets vont permettre de porter de 10.000 DH/ha à 15.000 DH/ha les revenus des agriculteurs, en plus du renforcement des organisations professionnelles à travers la création de plusieurs coopératives agricoles.

Dans ce cadre, il a été procédé à la plantation de 1.850 ha en arbres fruitiers et à la création et l’équipement de 10 points d’eau, sans oublier le soutien et l’encadrement technique et l’acquisition de matériel agricole et de citernes mobiles au profit des bénéficiaires.

A l’occasion de cette visite, des équipements agricoles et 15 citernes mobiles ont été distribués, dont 8 citernes inscrites dans le cadre du projet de reconversion de la culture céréale vers l'oléiculture, 5 citernes pour le projet relatif à l’amandier et deux autres citernes incluses dans le projet du caroubier. 

  


Dans la même rubrique :
< >