Menu
L'Opinion L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn


Opinions & Tribunes

Irrespect de l’état d’urgence, huit partis nationaux condamnent


le Dimanche 22 Mars 2020

En réaction aux troubles survenus dans plusieurs villes marocaines dans la soirée du samedi à dimanche, les huit principaux partis politiques du pays s’élèvent d’une seule voix pour condamner ces agissements.



Capture d'écran de l'une des vidéos de la marche de Tanger
Capture d'écran de l'une des vidéos de la marche de Tanger
Dans certaines villes du Royaume, des groupes d’individus ont bravé la loi en défiant le dispositif de l’état d’urgence sanitaire décrété pour protéger les populations contre l’épidémie de coronavirus. Dans un communiqué de presse adressé à l’Opinion, les huit partis politiques nationaux, à savoir : le Parti de la Justice et du Développement (PJD), le Parti de l’Authenticité et du Modernisme (PAM), le Parti de l’Istiqlal (PI), le Rassemblement National des Indépendants (RNI), le Mouvement Populaire (MP), l’Union Socialiste des Forces Populaires (USFP), l’Union Constitutionnelle (UC) et le Parti du Progrès et du Socialisme (PPS), condamnent fermement tout comportement intempestif et toute prise à la légère des directives sanitaires émanant de ces autorités en vue de contrecarrer le fléau, qui fait ravage de par le monde sans épargner notre pays, qu’est la pandémie du Corona virus. Les partis précités s’inscrivent en cela dans l’esprit de responsabilité dont font preuve les autorités publiques sous la conduite de Sa Majesté le Roi. Ci-dessous la traduction du communiqué signé par leurs leaders:

Communiqué de presse:
« Nous avons suivi, et avec nous l’opinion publique nationale, la discipline consciencieuse et le haut esprit de responsabilité dont font montre les citoyennes et citoyens depuis l’annonce de l’état d’urgence sanitaire et des fermes dispositions qui vont avec afin d’endiguer la propagation de la pandémie du nouveau Corona virus. Et c’est là un comportement citoyen et civilisé digne d’éloge et d’investissement positif dans les jours difficiles à venir face aux répercussions de cette épidémie. Toutefois, s’inscrivant en faux contre l’unanimité nationale renforcée dans le contexte actuel pour contrecarrer la pandémie en faisant usage des mesures sanitaires, économiques et sociales prises par notre pays sous la conduite de Sa Majesté le Roi, que Dieu le préserve, avec courage et prévention, il y a eu cette sortie, que nous enregistrons avec une totale condamnation, d’un groupe d’individus, dans la nuit d’hier, dans des villes marocaines, se constituant en un rassemblement incompréhensible et non justifié dans les lieux publiques en flagrante infraction de la loi qui préserve l’intérêt général et garantit la sécurité des citoyens et la société, et prenant à la légère toutes les directives émanant des autorités  sanitaires dont il sied de s’en tenir en ces circonstances difficiles.

Nous exprimons notre refus de ces comportements pour le danger qu’elles représentent sur l’ordre publique, la santé des citoyens et la stabilité de la société, et pour les infractions qu’elles constituent aux lois et aux règlements ainsi que pour l’atteinte à l’intérêt général.

Tout en saluant, en tant que partis politiques nationaux, les immenses efforts déployés à plusieurs niveaux par les autorités de notre pays sous la conduite et l’égide de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu le préserve, pour cerner cet effroyable virus, nous exhortons l’ensemble des citoyens et citoyennes au parfait respect de l’état d’urgence sanitaire décidé par les autorités de notre pays et à la soumission aux diverses mesures et dispositions préventives mises en œuvre pour la protection de la santé des citoyens et la défense de la stabilité de notre pays face à cette pandémie. Ce faisant, nous implorons le très haut d’accorder le succès à notre pays dans son effort d’en prendre le dessus. Et nous demeurons, en tant que partis politiques nationaux, à la disposition des institutions de notre pays pour plus de mobilisation, d’encadrement et de sensibilisation, et afin de déployer tous les efforts que les autorités jugeront nécessaires pour consolider l’effort national à ce niveau ».

Mohamed Sedrati

  



Dans la même rubrique :
< >