L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Investissement privé : SM le Roi appelle à plus d’innovation et d’audace


Rédigé par Yassine Elalami Mercredi 8 Novembre 2023

Ce mercredi 8 novembre, à Marrakech, s’est ouverte l'édition 2023 du Forum pour l'Investissement en Afrique (AIF), un événement économique d'envergure qui rassemble des chefs d'État, des décideurs publics et privés, ainsi que des investisseurs engagés dans le développement du continent africain.



Le forum, placé sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, s'est tenu dans un contexte de transformation substantielle du continent. L'événement a pour thème "Libérer les chaînes de valeur de l’Afrique", mettant l'accent sur l'importance de créer des opportunités pour les investisseurs dans un continent en pleine évolution.

La séance d'ouverture a été marquée par la lecture du Message de SM le Roi Mohammed VI, donnée par le Conseiller de Sa Majesté, Omar Kabbaj, dans lequel le Souverain a souligné l'engagement du Maroc envers le développement économique et social de l'Afrique.

« Fidèle à son engagement en faveur de l’intégration régionale en Afrique, le Maroc a toujours agi, de concert avec ses partenaires africains, pour mettre en place des projets transformateurs capables d’améliorer considérablement la qualité de vie de millions de personnes en Afrique », a précisé Sa Majesté le Roi dans Son message.

C’est dans ce cadre que s’inscrit le projet de Gazoduc Maroc-Nigeria, qui est un exemple emblématique de « Notre volonté de bâtir le socle d’une véritable coopération régionale », a poursuivi le Souverain, indiquant qu’au « cours des deux dernières décennies, le Maroc a fait du développement de ses infrastructures dans tous les secteurs de l’économie marocaine une priorité de sa stratégie de développement », notant que « c’est ce qui a permis au Royaume de disposer d’un modèle à travers sa dynamique d’investissement dans les infrastructures ».

3.000 km d’autoroute à l’horizon 2030

Le Souverain a cité, à ce titre, plusieurs exemples susceptibles d’illustrer la politique volontariste déployée par le Royaume en matière de développement de projets infrastructurels de grande envergure qui servent d’appui aux différentes stratégies sectorielles lancées par le Maroc.

« Ainsi, en matière d’infrastructures énergétiques, le Royaume dispose aujourd’hui de 4,1 GW de puissance renouvelable installée et poursuit le déploiement de sa stratégie visant à porter la part des énergies renouvelables à plus de 52% du mix électrique national à l’horizon 2030 », a rappelé le Souverain.

Sa Majesté le Roi a, en outre, fait savoir que le réseau des autoroutes au Maroc a atteint actuellement 2.000 Km, permettant ainsi de relier toutes les villes de plus de 400.000 habitants. « Ce réseau devrait atteindre 3.000 km à l’horizon 2030 », a annoncé le Souverain.

De même, la ligne ferroviaire à Grande Vitesse a fait du Maroc le premier pays d’Afrique à lancer un train à 320 km/h, a ajouté Sa Majesté le Roi, soulignant que le complexe portuaire Tanger Med a permis au Royaume d’intégrer depuis plusieurs années le top 20 mondial de la connectivité logistique en formant la première zone franche industrielle en Afrique.

Les avancées majeures du Maroc en matière de développement des infrastructures vont de pair avec le train de réformes structurelles mises en œuvre, ces deux dernières décennies, visant à réduire les risques de vulnérabilité budgétaire et extérieure et à ancrer l’économie marocaine durablement sur le sentier d’une croissance forte et inclusive, a soutenu le Souverain.

Cette dynamique des investissements devrait, a noté Sa Majesté le Roi, se renforcer davantage à travers la nouvelle Charte d’investissement qui oriente les investissements vers les priorités stratégiques du pays tout en proposant un cadre incitatif attrayant.

« Notre objectif ultime est de porter l’investissement privé à deux tiers de l’investissement total du pays à l’horizon 2035 », a relevé le Souverain dans ce message, mettant en avant le rôle primordial que le secteur privé est appelé à assumer pour contribuer efficacement au dynamisme de relance économique que connaît le Royaume.

Création de chaînes de valeur régionales

« La mise en place de réseaux intégrés d’infrastructures est une condition nécessaire pour impulser la création de chaînes de valeur régionales », a affirmé Sa Majesté le Roi, précisant que « Le gap d’infrastructures des pays africains est particulièrement frappant lorsqu’on confronte les indicateurs de développement des infrastructures en Afrique à ceux des autres régions du monde ».

Le retard de l’Afrique en matière de développement des infrastructures « nous interpelle tous et doit vite être rattrapé » en vue de promouvoir des chaînes de valeur régionales à même d’accélérer la transformation productive des pays africains, a poursuivi le Souverain.

« Le retour sur expérience de la promotion des chaînes de valeur régionales comme moyen pour atteindre le développement économique et social, démontre que la création d’un système régional de partage de la production a un effet catalyseur sur la croissance et la transformation rapide des économies en développement », a fait observer le Souverain, précisant que les pays africains sont appelés à adopter une approche intégrée du développement dans « notre espace continental qui permettra la mise en place progressive d’un système de production commun basé sur le partage des plateformes ».

143 milliards de dollars d'intérêts d'investissement

Depuis son lancement en 2018, l'AIF a réussi à mobiliser près de 143 milliards de dollars d'intérêts d'investissement. Son événement phare, les « Market Days », est un rendez-vous annuel de trois jours qui réunit des milliers d'investisseurs du monde entier, des dirigeants d'institutions financières de développement, ainsi que des chefs d'entreprise et de gouvernement, dans le but de faciliter des transactions d'investissement cruciales.

L'édition 2023 du Forum rassemble près de 600 participants de haut niveau. Il s'agit d'une plateforme multipartite axée sur la conclusion d'accords à l'échelle du continent, en mettant en avant un format innovant qui combine des présentations de projets dans des "boardrooms" dédiés et des débats sectoriels de haut niveau.

Le cadre transactionnel de l'AIF vise à fournir les mécanismes d'investissement appropriés pour les investisseurs cherchant des opportunités sur les marchés émergents. Il offre des solutions efficaces pour canaliser des capitaux vers des secteurs critiques, en alignement avec les objectifs de développement durable, les "High 5s" de la Banque africaine de développement (BAD) et l'Agenda 2063 de l'Union Africaine.

SM le Roi encourage le secteur privé à s'engager
 
Sa Majesté le Roi Mohammed VI a souligné que l'action publique, par elle-même, ne peut pas garantir tous les investissements nécessaires, en particulier dans les secteurs à fort potentiel et à forte création d'emplois. Il a insisté sur le fait que l'Afrique offre de nombreuses opportunités d'investissement pour le secteur privé, et que des initiatives audacieuses et innovantes sont nécessaires pour encourager l'initiative privée et exploiter le plein potentiel du continent.

Dans ce contexte, des initiatives telles que le Forum pour l'Investissement en Afrique, mené par la Banque Africaine de Développement, jouent un rôle essentiel en servant de plateforme pour diriger les investissements privés vers les secteurs économiques les plus prometteurs.
 








🔴 Top News