L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   



Actu Maroc

Interview avec Taoufik Allam, le vainqueur du marathon de Dublin


Rédigé par Safaa KSAANI le Lundi 14 Novembre 2022

Taoufik Allam a créé la surprise au marathon de Dublin en battant le record, dépassant de loin les athlètes éthiopiens, connus pour leur excellence dans cette discipline. Interview.



Interview avec Taoufik Allam, le vainqueur du marathon de Dublin
- Le dimanche 30 octobre, s’est déroulé le traditionnel marathon de Dublin. Vous avez remporté la course chez les hommes. Comment expliquez-vous votre victoire ?

- Je suis très heureux de remporter ce marathon devançant les meilleurs athlètes kényans et éthiopiens. Ça m’a procuré de la joie de pouvoir représenter le Royaume dans cette compétition sportive mondiale. C’est une fierté. Je tiens à remercier Son Excellence l’ambassadeur du Maroc en Irlande, Lahcen Mahraoui, de m’avoir accueilli et encouragé à cette occasion.


- Cette expérience était-elle dure ? Au niveau de l’entraînement, comment travaillez-vous ? Vous êtes accompagné par un entraîneur ou vous gérez cela par vous-même ?

- Cet exploit n’est pas le fruit du hasard. Derrière, il y a de longues heures de travail et de course avec mon entraîneur Boubker Rizki qui veille sur mon bien-être et mes performances. Il m’a boosté et m’a permis d’avoir confiance en moi pour réussir. Chaque jour, je fais deux boucles en forêt. La première à 09h00 et la deuxième à 18h00. Je cours en moyenne 200 km par semaine. Pour être prêt pour un marathon, il faut au moins trois mois d’entraînement. Un régime alimentaire de quatre repas par jour, composé principalement de protéines et de vitamines, est important. Tous les entraînements avec mon entraîneur sont faits entre Azrou (1.300) et Ifrane (1.600 m d’altitude).


- Avez-vous prévu de courir encore cette année ? Est-ce qu’il y a une course qui vous fait particulièrement rêver ?

- Mon objectif est de reprendre la course après 2 ou 3 mois pour avoir le nombre requis pour participer à la compétition internationale en compagnie de l’équipe nationale. Maintenant, je dois prendre du repos. Ma plus grande ambition est de graver mon nom dans les grandes courses du marathon. Comme tout athlète, le rêve est de porter haut et fort les couleurs du drapeau national dans de grandes compétitions internationales, dont les Jeux Olympiques.


- Quelle évaluation faites-vous de l’athlétisme national ? Avons-nous de bons athlètes ?

- L’athlétisme national est sur le bon chemin grâce à la stratégie menée par la Fédération royale marocaine d’athlétisme (FRMA) présidée par Abdeslam Ahizoune. Il y a des compétences prometteuses qui diront leur mot dans le futur. D’ailleurs, cette année était pleine de titres, que ce soit au niveau des courses sur route, Midmar, ou l’exploit de Soufiane Bakkali qui a honoré le Royaume aux JO de Tokyo l’été dernier.


- Un dernier mot sur cette pratique du running que vous voyez sans doute grandir au fil des années ?

- Je veux m’adresser aux jeunes talents et les inviter à s’entraîner à fond, à ne pas baisser les bras et avoir confiance en eux, car ça finit par payer. La discipline et l’engagement sont importants. Les études également.




Recueillis par Safaa KSAANI


Ifrane, un paradis pour les coureurs de tous horizons
 
Des athlètes de tous horizons viennent à Ifrane et à Azrou pour appliquer les principes de la physiologie de l’exercice physique en profitant des bienfaits de l’altitude.

Les athlètes marocains les plus titrés, dont Hicham El Guerrouj, Nezha Bidouane, Salah Hissou, en ont expérimenté les vertus, et en connaissent les sentiers pierre par pierre, arbre par arbre. “Ce sont deux villes exceptionnelles pour l’entraînement, les meilleures pour l’acclimatation à l’altitude. Il y a un parcours exceptionnel et des équipements professionnels”, nous dit l’athlète Taoufik Allam.

Connue comme destination de choix des athlètes pour leur entraînement, la ville d’Ifrane est dotée d’une Académie Internationale d’Athlétisme de 13.500 m² de surface. Ce projet a pour mission la préparation et l’entraînement des athlètes de haut niveau, selon les méthodes qu’exige la pratique moderne des sports. Le Complexe sportif provincial d’Ifrane « La Paix » vient enrichir les équipements de la ville. Le complexe dispose d’un terrain de football gazonné avec tribunes couvertes et gradins pouvant accueillir au moins 15.000 spectateurs.

Le complexe peut accueillir en outre les compétitions d’athlétisme car il est doté d’une piste de niveau international en tartan. Une salle omnisports couverte est également au service des sportifs. Au niveau d’Azrou, qui est une municipalité relevant de la province d’Ifrane, l’infrastructure comporte, entre autres, une salle couverte. Cette structure sportive omnisport est bâtie sur 2000m². Les gradins de la salle peuvent accueillir jusqu’à 600 personnes.


S. K.

 








🔴 Top News











 
Other