L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   



Actu Maroc

Interview avec Mamoudou Kéita : Réussir la digitalisation de l’administration guinéenne


Rédigé par Wolondouka SIDIBE le Lundi 21 Mars 2022

En marge de l’AG de l’Union Africaine de la Mutualité (UAM), tenue dernièrement à Salé (Maroc), Mamoudou Kéita, Directeur de la Modernisation du Travail Gouvernemental au Secrétariat général du gouvernement, relevant de la Primature-République de Guinée, s’est confié à L’Opinion. Explications.



Interview avec Mamoudou Kéita : Réussir la digitalisation de l’administration guinéenne
- Comment se présente l’administration guinéenne depuis l’avènement du Conseil national du rassemblement pour le développement (CNRD) le 5 septembre dernier ?

- L’administration guinéenne évolue bien surtout sur le plan de la modernisation que je gère. Nous sommes en mutation totale. Ce qui n’était pas le cas avant en ce qui concerne notamment la digitalisation. Aujourd’hui, cela a pris de l’ampleur. La numérisation est à tous les niveaux départementaux qu’il s’agisse de la pêche, de l’agriculture ou encore de l’économie et des finances.


- Quelles sont les stratégies mises en place pour que l’administration soit accessible à tout le monde ?

- Pour que l’administration soit accessible, dans le contexte d’aujourd’hui, nous sommes en train de mettre en place des plateformes au niveau du Secrétariat général du gouvernement en termes d’innovation technologique. Il s’agit-là de numériser et d’archiver tous les documents officiels de l’Etat et qui peuvent être accessibles à tous. Il faut dire que nous avons assez de difficultés pour ce qui est du bulletin officiel. A cette étape, nous sommes en chantier pour le mettre en ligne. Ce qui va permettre à nos compatriotes guinéens résidents à l’étranger d’y accéder. Qu’il s’agisse du Maroc ou d’ailleurs.


- Justement, dans ce programme de digitalisation de l’administration guinéenne, que peut faire le Maroc ou plutôt qu’attendez-vous du Maroc ?

- Il faut dire qu’il y a eu toujours un partenariat fructueux entre la Guinée et le Maroc. Le Royaume chérifien a toujours apporté son soutien à notre pays, notamment en matière de formation. Et pourquoi ne pas envoyer en gestion administrative nos jeunes cadres au Maroc pour être formés ?


- Qu’en est-il de la communauté guinéenne à l’étranger dans ce chantier ?

- En ce qui concerne la communauté guinéenne à l’étranger, nous allons nous baser sur des documents, dans le cadre digitalisation, pour être accessible en ligne notamment au niveau des Ambassades. Aujourd’hui, nous avons pu développer l’application E-kaidi en France, en Espagne, ou encore en Allemagne. Nous allons la développer dans les autres pays.

Nous savons qu’aujourd’hui beaucoup de nos compatriotes à l’étranger ont du mal à se procurer des documents administratifs guinéens. Ce qui est notamment le cas des passeports ou des cartes consulaires. Donc nous pensons qu’une fois que ce travail sera fini, ce problème ne se posera plus car ils n’auront plus à se déplacer puisque tous les formulaires seront en ligne. Il suffira de les remplir et attendre la livraison à domicile.


- Quels sont les principaux challenges de ce chantier ?

- Le grand défi reste la mise en place de l’imprimerie gouvernementale par rapport aux documents sécurisés. Ce qui explique la difficulté de se procurer des documents sécurisés guinéens à l’étranger et nous y travaillons ardemment.



Propos recueillis par Wolondouka SIDIBE








🔴 Top News











 
Other