Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

ISCAE : 22eme édition des Olympiades


Rédigé par Yassine Elalami le Samedi 14 Mai 2022

Après deux ans d’éclipse sous l’effet de la crise sanitaire, les plus anciennes olympiades interuniversitaires au Maroc, ont fait leur retour pour la 22éme édition.



L’Association des Iscaeistes pour la promotion des échanges culturels (AIPEC-ISCAE-CASABLANCA), organise, les 13-14-15 Mai 2022 la 22éme édition des Olympiades ISCAE sur le thème : « sport et la résilience, à l’aune de la crise sanitaire », ayant frappé de plein fouet le domaine sportif, l’AIPEC en partenariat avec LaLiga et l'ALISCA, vise à travers cette manifestation à rendre hommage au corps sportif marocain et mondial.

Un immense campus a été équipé pour accueillir des matchs de Football, de Tennis, de Basketball, ainsi qu’un panel de compétitions sportives et culturelles dans 15 disciplines, le village olympique installé au sein de l’ISCAE aura un rendez-vous avec 25 écoles qui seront représentées par leurs équipes sportives venant de tout le royaume.

« Ces olympiades sont un héritage que l’AIPEC continue à faire vivre, et une tradition à travers laquelle l’association entretient le label de qualité qui hisse son flambeau, et celui de la jeunesse marocaine, haut et loin », lit-on dans un communiqué de presse.

Après l’annulation de deux éditions suite à la pandémie de COVID-19, l’AIPEC revient en force et alloue une généreuse somme pour faire réussir cette manifestation, ce qui est flagrant dès l’entrée de cette honorable institution, village olympique qui rassemblera un gigantesque espace de jeux (salle omnisports, terrain, piscine etc..).

A cet égard, nos journalistes présents lors de la conférence inaugurale, ont mené une interview avec Mme ZNARI Alae, Responsable logistique à l’AIPEC, et CHEBEHI Abir, Responsable presse à l’AIPEC :


- Dans quel contexte vous organisez cet évènement ?

- L’évènement est devenu en quelque sorte une tradition pour le club AIPEC ISCAE, les olympiades sont un évènement sportif qui a été initié en 1998 et c’est la 22éme édition. Tout d’abord c’est un évènement sportif mais aussi culturel, du coup c’est l’occasion pour que les différentes universités du Maroc se rencontrent en un moment de partage.


- Le sport et la résilience : à l’aune de la crise sanitaire. Pourquoi ce thème ?

- Comme vous le savez, nous avons vécu deux ans de rupture à cause de la crise sanitaire, que ce soit une rupture sportive ou sociale en général, du coup nous avons conclu que la thématique la plus pertinente pour cette conférence, c’est surtout de voir comment les sportifs de haut niveau, les amateurs, et même toutes les personnes qui n’ont aucune relation avec ce domaine ont pu garder cette résilience et ont atteint leur objectif malgré la crise sanitaire.


- On peut constater à travers les affiches que vous allez organiser un panel de compétitions sportives et culturelles, pouvez-vous nous en parler un peu ?

- Par rapport aux activités on organise 15 disciplines, à savoir le football, le basketball, volleyball, handball, la natation que ce soit individuel ou à relais, y compris les E- sport et le Gaming, mais la nouveauté de cette année c’est le teqball, puisque nous avons comme partenaire l’association du teqball Maroc. Pendant toutes ces années nous avons essayé d’organiser ces disciplines et d’ajouter notre empreinte.


- Pourquoi un débat sur le harcèlement ?

- Le sport est un domaine où l’en trouve beaucoup de sexisme et qui dit sexisme dit harcèlement, ce qui fait de lui un sujet important qu’il faut débattre, on a eu l’opportunité d’être en partenariat avec l’Oréal qui a proposé cette thématique et qui va d’ailleurs avoir un stand dans le village olympique.


Quelle promesse avez-vous pour cette édition ?

- Nous espérons tout d’abord marquer cette édition par l’excellence, l’ISCAE est connu comme étant une école assez sélective, nous voulons montrer cette sélectivité à travers la réussite de cet évènement, également nous voulons marquer cette édition par des festivals et montrer notre attachement à la culture marocaine.            



Yassine Elalami