L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   



Actu Maroc

Hommage posthume: Il était une fois, Elizabeth II au Maroc


Rédigé par Houda Belabd le Lundi 12 Septembre 2022

Il est des reines dont la finesse et la délicatesse résonnent à mille lieues à la ronde. Elizabeth II n’en faisait pas exception. Illustre, raffinée et dame de cœur, elle était tout cela à la fois.



Quand la Reine Elizabeth II a mangé avec les doigts. Photo: droits cédés.
Quand la Reine Elizabeth II a mangé avec les doigts. Photo: droits cédés.
L’icône Elizabeth II est partie. En prononçant ces vocables, SM le Roi Mohammed VI a présenté ses condoléances à la famille royale britannique, alliée de longues lustres de la monarchie marocaine. Le défunt roi Hassan II, avait séjourné à Londres en 1987 pour rencontrer la Queen. De cette rencontre, des faits drolatiques sont nés et demeurent gravés dans les méandres de la légende.

Suite à sa visite «désordonnée» au Maroc, la reine Elizabeth II a convié le Roi Hassan II en Grande-Bretagne. Et après avoir fait « poireauter la reine » durant sa présence au Maroc, le Souverain a tenu à lui faire « amende honorable » et a souhaité se déplacer en Angleterre un jour avant le début officiel de sa visite.

« L'arrivée matinale a été organisée pour qu'il ne soit pas en retard pour sa première rencontre avec la reine Elizabeth II, qu'il avait fait attendre pendant deux heures dans le désert lors de sa visite dans la nation nord-africaine en 1980 », ont confié des sources gouvernementales britanniques à l'agence de presse américaine AP.

Subséquemment, le 14 juillet 1987, le très ponctuel Roi Hassan II est réceptionné par «la reine Elizabeth II et le duc d'Edimbourg à la gare Victoria de Londres au début de sa visite d'Etat de quatre jours ». Ultérieurement, le Souverain a été l'invité d'honneur d'un festin offert par la tête couronnée du palais de Buckingham à l’enceinte même de ce dernier.

Débattre des «perspectives de paix au Moyen-Orient», il s’agit ici des tenants et aboutissants de cette rencontre, a rappelé l'AP, notant qu'il était envisagé de mettre sur pied une conférence internationale avec, Margaret Thatcher, alors «Prime Minister ».

Un lit royal

Plusieurs faits anecdotiques de cette visite marqueront les esprits, à commencer par le fait que le Roi Hassan II avait privatisé trois étages du Grand Hôtel de la station balnéaire de Brighton pour loger les quelque 150 personnes qui l'accompagnaient. « Une seule nuit a valu au roi et à son entourage au moins 81.000 dollars », a relayé la presse de la contrée d’outre-mer.

Le lit du Roi Hassan II a occasionné une vive interaction de la part des médias britanniques et a fait l’effet d’une trainée de poudre bien au-delà des frontières du Royaume enneigé. BBC Radio a, ainsi, interrogé le directeur de l'hôtel, Richard Baker, qui a indiqué que « le lit, qui est arrivé au Grand Hôtel samedi, n'était pas si grand ». Et d’ajouter, comme il ne souhaitait pas forcément garder certains détails pour sa personne : «Nos lits normaux font 180cm x 180cm, et ce lit ne fait qu'un humble 150 centimètres de large, mais il était équipé d'un dispositif électronique".

Le second jour, le Roi Hassan II a déjeuné avec Margaret Thatcher herself. Le Souverain marocain a également eu droit à une visite commentée du château de Windsor par la reine Elizabeth II.

De son vivant, Elizabeth Alexandra Mary Windsor, Reine du Royaume-Uni et des autres territoires du Commonwealth, a été régente de trente deux États souverains et était monarque de seulement quinze d'entre eux au jour de sa disparition.
 
 


Une visite, une seule
 
Sa Majesté la Reine s’était rendue au Maroc une seule et unique fois. Ce fut du 27 au 30 octobre 1980, et ce, en compagnie de son époux, le prince Philip. Sur invitation de Feu Hassan II, la Queen a eu droit à un séjour haut en notes et en couleurs à Rabat, Marrakech et Casablanca. De retour au Buckingham, Elizabeth a illico presto envoyé une lettre au roi Hassan II, dans laquelle elle louait son « hospitalité extrêmement chaleureuse et généreuse » et lui disait non sans une pointe de raillerie so British : « Nous avons été particulièrement touchés par la manière dont Votre Majesté s’est intéressée si personnellement à notre programme ».

Par ailleurs, le Prince William, dorénavant premier dans l’ordre de succession monarchique, serait tombé sous le charme du Sahara marocain en général et de Dakhla en particulier. Aussi, apprend-on dans la presse britannique que la Princesse Margaret, sœur de la défunte Elizabeth II – vouait un intérêt particulier au Pays du soleil couchant.








🔴 Top News











 
Other