Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Hélène Le Gal : "L'ouverture d'un consulat au Sahara est liée au nombre de Français qui y vivent"


Rédigé par Safaa KSAANI le Vendredi 18 Juin 2021

L'ambassadrice de France au Maroc explique que l'ouverture d'un consulat au Sahara marocain dépend principalement du nombre des Français résidant dans la région.



Hélène Le Gal : "L'ouverture d'un consulat au Sahara est liée au nombre de Français qui y vivent"
Lors d'une Interview accordée au site d'information "Arab News en français" , l'ambassadrice de France au Maroc n'a ni nié ni confirmé la possibilité d'ouvrir un consulat de France à Dakhla ou à Laâyoune.

Et d'expliquer que l'ouverture des consulats dans au Sahara marocain dépend principalement du nombre des Français résidants dans la région.

En effet, "les consulats sont extrêmement liés à la question du nombre de Français, et assez peu de Français vivent au Sahara. Il y en a certes quelques centaines qui travaillent notamment dans le secteur du tourisme, mais cela ne justifie pas la création d’un consulat".

Dans un autre registre, la diplomate française a déclaré que la France considère que le dossier du Sahara marocain n’a que trop duré, qu’il faut trouver une solution. "Nous poussons pour que le secrétaire général de l’ONU nomme un envoyé personnel afin de trouver une solution. Pour nous, cette solution tourne autour du plan d’autonomie qui a été présenté il y a plus de dix ans par le Maroc, et qui offre des garanties aux populations sahraouies", a-t-elle avancé.

Et d'ajouter que "nous jouons aussi un rôle en participant à des conférences, telle que celles qui se sont tenues au mois de janvier sous l’égide du Maroc et des États-Unis".