L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

HCP : Hausse du taux de chômage et situation de l’emploi en berne


Rédigé par Yassine Elalami Mercredi 3 Mai 2023

Pertes d'emplois dans les milieux rural et urbain, augmentation du chômage, fort volume de sous-emploi et disparités régionales importantes. Tel est l’amer constat du dernier bulletin d’information du Haut-Commissariat au Plan (HCP) qui a l’allure de sonnette d’alarme.



Malgré les politiques publiques mises en place pour lutter contre le chômage au Maroc, celui-ci demeure un problème structurel persistant. En effet, entre le premier trimestre 2022 et la même période de 2023, la situation de l'emploi au Maroc est restée en berne, selon les dernières données du Haut-Commissariat au Plan (HCP). Ainsi, un total de 280.000 postes ont été perdus, chiffres attribuables à une baisse de 229.000 emplois dans le milieu rural et de 51.000 emplois dans le milieu urbain.

Le secteur de l'agriculture, de la forêt et de la pêche a été le plus durement touché, avec une perte de 247.000 postes, tandis que le secteur des services a perdu 56.000 postes et l'industrie 10.000. Seul le secteur du BTP a enregistré une hausse de 28.000 emplois.

Globalement, le nombre de chômeurs a augmenté de façon alarmante, atteignant 1.549.000 personnes au niveau national, soit une hausse de 83.000 personnes par rapport à l'année précédente. Le taux de chômage a ainsi augmenté de 0,8 point, passant de 12,1% à 12,9%.

La situation est encore plus préoccupante pour les travailleurs qui sont sous-employés, que ce soit en termes de nombre d'heures travaillées ou d'insuffisance de revenu ou d'inadéquation entre formation et emploi exercé. Au total, le volume du sous-emploi a atteint 1.075.000 personnes, soit un taux global de 10,3 %. Les milieux urbains et ruraux sont également touchés, avec des taux respectifs de 9,1 % et 12,1 %.
 
Fortes disparités régionales
 
Selon la note du HCP, le marché du travail marocain est marqué par des disparités régionales importantes. En effet, cinq régions concentrent plus de 70% des actifs du pays, avec Casablanca-Settat en tête du classement. Cette région, qui représente près d'un quart des actifs marocains, affiche également l'un des taux d'activité les plus élevés du pays, aux côtés de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, des régions du Sud et de Marrakech-Safi.

Cependant, cette vitalité économique ne se reflète pas toujours dans les chiffres de l'emploi. Le chômage est une réalité pour de nombreux Marocains, en particulier dans les régions du Sud et de l'Oriental, qui enregistrent les taux les plus élevés. Mais il convient de noter que certaines régions affichent des taux de chômage nettement inférieurs à la moyenne nationale, comme Marrakech-Safi, Drâa-Tafilalet et Tanger-Tétouan-Al Hoceima.
 
La promesse d’un million de postes est-elle « toujours » tenable ?
 
Le choc de la récente note du HCP, révélant la perte de 280.000 emplois au premier trimestre de 2023, vient remettre en question l'objectif ambitieux du gouvernement marocain de créer un million d'emplois nets au cours des cinq prochaines années. Ce défi majeur nécessite la création de 200.000 emplois annuellement, soit près de 17.000 emplois nets par mois. Face à ces chiffres, la question se pose : cette promesse est-elle toujours tenable ?

Pourtant, le gouvernement avait anticipé ces fluctuations économiques en lançant une série de mesures et de projets visant à créer des emplois. Parmi ces initiatives, on peut citer les programmes "Awrach", qui devraient générer la création de 250.000 emplois, ou encore la promotion du label « Made in Morocco », qui a déjà vu l'émergence de plus de 1.500 projets, avec l’objectif au final de totaliser plus de 310.000 emplois directs et indirects.

De plus, le secteur de la pêche et de la pisciculture envisage la création de 100.000 postes d'emploi directs et indirects. En parallèle, la Commission nationale d’investissement a tenu sept réunions au cours desquelles 84 conventions ont été paraphées, ce qui devrait contribuer à créer plus de 10.250 emplois directs et 33.418 emplois indirects.


 



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 29 Février 2024 - 10:38 Enfin, un salon du Gaming débarque à Rabat







🔴 Top News