L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal






Actu Maroc

Guerre russo-ukrainienne : Zelensky rappelle son ambassadrice au Maroc


Rédigé par Kawtar Chaat le Jeudi 31 Mars 2022

En raison de leur incapacité à «à défendre les intérêts du pays», les ambassadeurs ukrainiens en Géorgie et au Maroc ont été rappelé, a annoncé le président Ukrainien Volodymyr Zelensky le mercredi.



Dans une vidéo publiée sur Twitter, Zelensky a déclaré avoir signé des décrets pour rappeler l’ambassadrice d’Ukraine à Rabat, Oksana Vasylieva, ainsi que l’ambassadeur d’Ukraine en Georgie, considérant que les deux diplomates ne sont pas à la hauteur de leurs tâches, et ne travaillent pas de manière adéquate avec les intérêts de l'Ukraine en temps de guerre.

«Il n'y aura pas d'armes, il n'y aura pas de sanctions, et il n'y aura pas d'obstacles pour les entreprises russes» dans les pays où ces ambassadeurs sont installés, rassure toutefois Zelensky.
« Avec tout le respect que je vous dois, veuillez chercher un autre emploi», a-t-il ajouté, exhortant les diplomates ukrainiens en Amérique latine, au Moyen-Orient, en Asie du Sud-Est et en Afrique à intensifier leurs efforts.

«Le front diplomatique est l'un des principaux fronts. Et tout le monde doit travailler aussi efficacement que possible pour gagner et aider l'armée ukrainienne. Comme chacun de nos défenseurs sur le champ de bataille. Il en va de même pour tout le monde sur le front diplomatique», relève le président.

Pour mémoire, la position du Maroc sur le conflit ukrainien a été annoncée le 26 février par le ministère des Affaires étrangères qui avait indiqué que «le Royaume du Maroc réitère son soutien à l’intégrité territoriale et à l’unité nationale de tous les États membres des Nations Unies», soulignant l'attachement du Royaume au principe de non recours à la force pour le règlement des différends entre Etats et son encouragement à « toutes les initiatives et actions favorisant un règlement pacifique des conflits».

Le Maroc a également décidé de ne pas prendre part au vote de la résolution de l'Assemblée générale des Nations unies qui a exigé le retrait de l'Armée russe du territoire ukrainien, réitérant ainsi son attachement à sa position de neutralité.