L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search



International

Guerre en Ukraine : Attaques de drones sur Moscou et Kiev


Rédigé par L'Opinion Mardi 30 Mai 2023

La Russie a accusé, mardi, l'Ukraine d'avoir commis un acte "terroriste" après une rare attaque de drones contre Moscou et sa région, affirmant avoir neutralisé l'ensemble des huit appareils utilisés.



Guerre en Ukraine : Attaques de drones sur Moscou et Kiev
La Russie a affirmé mardi avoir abattu huit drones ukrainiens qui visaient Moscou et sa région, une rare attaque qui intervient alors que la capitale ukrainienne Kiev a été soumise à une troisième vague de frappes en 24 heures.

Le ministère russe de la Défense a dénoncé une "attaque terroriste" de Kiev et affirmé avoir neutralisé l'ensemble des huit drones impliqués avec des batteries de défense antiaérienne et des moyens de guerre électronique.

Le maire de la capitale russe, Sergueï Sobianine, a annoncé que deux personnes avaient été légèrement blessées dans cette attaque qui s'est produite à l'aube et a aussi provoqué des "dégâts mineurs sur plusieurs bâtiments".

"Tous les services d'urgence de la ville sont sur place (...) Personne n'a été grièvement blessé jusqu'à présent", a-t-il affirmé sur sa chaîne Telegram.

Cet assaut contre Moscou intervient alors que les attaques se sont multipliées ces dernières semaines sur le sol russe, avec notamment une spectaculaire incursion la semaine dernière dans la région de Belgorod, frontalière de l'Ukraine. Kiev n'a revendiqué aucune de ces attaques.

Peu avant l'annonce de l'assaut de drones sur Moscou, l'Ukraine avait rapporté la mort d'une personne dans une nouvelle vague d'"attaque massive" visant dans la nuit Kiev, pour la troisième fois en 24 heures.

"De 23H30 à 04H30 (20H30 à 01H30 GMT, ndlr), les troupes d'occupation russes ont attaqué l'Ukraine" avec 31 drones de fabrication iranienne Shahed-136/131 dont 29 ont été abattus, "presque tous près de la capitale et dans le ciel de Kiev", a affirmé l'armée de l'air ukrainienne sur Telegram.

"Une personne est morte, une vieille dame a été hospitalisée, deux victimes ont été soignées sur place", a précisé le maire de Kiev, Vitali Klitschko.
 
Les explosions font partie du quotidien des Ukrainiens
 
Lundi, des missiles russes se sont abattus en plein jour sur Kiev, semant la panique dans les rues, après une nouvelle nuit de bombardements. De nombreux habitants se sont réfugiés dans des abris souterrains, notamment dans le métro.

Si les explosions font désormais partie du quotidien des habitants de Kiev et de nombreuses villes ukrainiennes régulièrement bombardées, les attaques contre Moscou ont été rares depuis le début du conflit en Ukraine en février 2022.

Des images diffusées sur les réseaux sociaux montraient des traces de fumées dans le ciel. Sur d'autres, on peut voir une fenêtre d'un immeuble brisée.

Des témoins cités par les agences de presse russes ont affirmé qu'un drone a "pénétré dans un appartement" situé au 14e étage d'un immeuble résidentiel, sans exploser.

"Il n'y a pas eu d'explosion. La police est juste venue frapper à la porte et a demandé à tout le monde de quitter les appartements", a raconté ainsi un témoin, cité par l'agence publique Ria Novosti.

Selon Sobianine, les autorités ont procédé à l'évacuation des habitants de deux immeubles résidentiels à Moscou, endommagés par les drones.

Ils "pourront regagner leurs appartements dès que les services spéciaux auront fini leur travail", a précisé le maire de la capitale russe.
 
"Garder le sang-froid"
 
"Ce matin, les habitants de certains districts de la région de Moscou pouvaient entendre le bruit des explosions, c'était notre système de défense antiaérienne", a déclaré le gouverneur de la région de Moscou, Andreï Vorobiov.

Il a appelé les habitants à "garder leur sang-froid" et assuré que "tous les services de secours font leur travail".

Le Comité d'enquête russe, chargé des principales investigations dans le pays, a indiqué dans un communiqué enquêter sur la chute de drones à Moscou et confirmé que plusieurs d'entre eux avaient été abattus à l'approche de la capitale.

Moscou et sa région, situées à plus de 500 km de la frontière ukrainienne, n'ont été jusqu'à présent que très rarement visées par des attaques de drone depuis le début du conflit, même si ce type d'attaque s'est multiplié ailleurs en Russie.

Début mai, deux drones avaient été abattus au-dessus du Kremlin, le siège du pouvoir russe, lors d'une attaque imputée à l'Ukraine.

Ces derniers mois, des drones ont également pris pour cible des bases militaires ou des infrastructures énergétiques en Russie.

Importants exercices d'avions de combat de l'OTAN en Europe du Nord

De vastes exercices associant environ 150 avions de combat de pays occidentaux, dont les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la France, ont débuté lundi en Finlande, en Suède et en Norvège, a annoncé l'armée de l'air finlandaise.

Dans ces pays jouxtant la Russie, les manœuvres doivent durer près de deux semaines, selon Helsinki, tout nouveau membre de l'Otan et qui dirige l'opération "Arctic Challenge".
"Les exercices ont commencé (...) Notre première rotation est en cours", a déclaré à l'AFP le colonel Henrik Elo de l'armée de l'air finlandaise.

Le pays nordique a mis un terme à des décennies de neutralité forcée puis de non-alignement militaire après l'invasion de l'Ukraine par Moscou, en rejoignant l'Otan début avril.

Organisé tous les deux ans par les pays nordiques depuis 2013, "Arctic Challenge" réunit cette année 14 nations (12 membres de l'Otan ainsi que la Suède en cours d'adhésion, et la Suisse).

Des F-35 américains et de plusieurs pays européens, des Rafale et Mirage français, des F-16 danois et néerlandais, des F-18 finlandais et suisses ou encore des Gripen suédois participent à l'exercice, qui doit prendre fin le 9 juin.

"C'est le plus gros organisé jusqu'ici", a souligné le colonel Elo.
Les avions seront stationnés dans le nord de la Norvège, de la Suède et de la Finlande, ainsi que sur la base finlandaise de Pirkkala-Tampere.



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 14 Juillet 2024 - 17:51 Palestine : Hamas arrête les négociations







🔴 Top News