Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Grande rafle du coronavirus: Plus de 30.000 personnes arrêtées pour non respect de l'état d'urgence

Violation de l’état d’urgence


Rédigé par S. K. le Lundi 13 Avril 2020

Depuis la déclaration de l’état d’urgence sanitaire pour lutter contre la pandémie du nouveau coronavirus, des milliers de personnes l'ont violé. Plus de 30.000 parmi eux se sont fait prendre.



Grande rafle du coronavirus: Plus de 30.000 personnes arrêtées pour non respect de l'état d'urgence
La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) ne badine pas avec les personnes qui enfreignent les conditions de l’état d’urgence sanitaire.

Dans les opérations sécuritaires menées pour imposer l’état d’urgence sanitaire décrété pour enrayer la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19), 2.122 individus ont été interpelés, au cours des dernières 24h. Parmi eux, 1.246 ont été placés en garde à vue à la disposition des enquêtes préliminaires ordonnées par les parquets compétents, alors que les autres ont été soumis aux procédures d’investigation, de pointage et de vérification d’identité, indique dimanche 12 avril la DGSN dans un communiqué.

La DGSN précise, dans son communiqué, que depuis la déclaration de l’état d’urgence sanitaire par les pouvoirs publics, il a été procédé à l’interpellation d’un total de 30.898 personnes au niveau de l'ensemble des villes du Royaume, dont 16.791 ont été traduites devant les parquets compétents après la procédure de la garde à vue.

Ces interpellations se répartissent selon les préfectures de police et la sûreté régionale et provinciale comme suit: préfecture de police de Casablanca (4.625), préfecture de police de Rabat (4.052), préfecture de police de Kénitra (3.608), préfecture de police d’Oujda (3.029), préfecture de police de Marrakech (2.758), préfecture de police d’Agadir (2.469), sûreté provinciale de Salé (2.165), préfecture de police de Beni Mellal (1.115), préfecture de police de Meknès (1.084), préfecture de police de Fès (1.040), sûreté provinciale d’El Jadida (730), préfecture de police de Tétouan (704), préfecture de police de Tanger (673), sûreté provinciale de Ouarzazate (641), , préfecture de police de Settat (622), sûreté provinciale d’Errachidia (474), préfecture de police de Laâyoune (447), sûreté provinciale de Safi (286), sûreté régionale de Taza (243) et sûreté régionale d’Al Hoceima (133).

La DGSN prévient enfin que ses services continueront "d'intensifier les opérations de contrôle au niveau de toutes les villes et de coordonner leurs interventions avec les différentes autorités publiques en vue d'imposer l'application stricte et ferme de l'état d'urgence, à même de garantir la sécurité sanitaire de l'ensemble des citoyens". Les récalcitrants n'ont qu'à bien se tenir. 


 

Répartition géographique des cas

Ces interpellations se répartissent selon les préfectures de police et la sûreté régionale et provinciale comme suit : préfecture de police de Casablanca (4.331), préfecture de police de Rabat (3.767), préfecture de police de Kénitra (3.346), préfecture de police d’Oujda (2.904), préfecture de police de Marrakech (2.589), préfecture de police d’Agadir (2.288), sûreté provinciale de Salé (2.050), préfecture de police de Beni Mellal (1.041), préfecture de police de Fès (994), préfecture de police de Meknès (931), préfecture de police de Tétouan (647), sûreté provinciale d’El Jadida (635), sûreté provinciale de Ouarzazate (597), préfecture de police de Tanger (564), préfecture de police de Settat (556), sûreté provinciale d’Errachidia (448), préfecture de police de Laâyoune (420), sûreté provinciale de Safi (261), sûreté régionale de Taza (207) et sûreté régionale d’Al Hoceima (125).
 
La DGSN a assuré, dans ce cadre, que ses services continueront d’intensifier les opérations de contrôle au niveau de toutes les villes et de coordonner leurs interventions avec les différentes autorités publiques en vue d’imposer l’application stricte et ferme de l’état d’urgence, à même de garantir la sécurité sanitaire de l’ensemble des citoyens.

S. K.