L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   
Sport

Grand Prix Marrakech 2022: Les paralympiques marocains à l’assaut des podiums

6ème édition de World Para Athletics


Rédigé par Brahim OUBEL le Mercredi 7 Septembre 2022



Une vue de la conférence de presse. Phs Nidal
Une vue de la conférence de presse. Phs Nidal
 
Marrakech sera la capitale mondiale du Para Athletics, et ce, du 15 au 17 septembre 2022 car elle abritera le Grand Prix Moulay El Hassan, organisé par la Fédération Royale Marocaine des Sports pour Personnes en Situation de Handicap (FRMSPSH), sous l’égide de la World Para Athletics et sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.
Cette 6ème édition réunira le gratin mondial de cette discipline, qui continue de gagner en notoriété, au gré des années, jusqu’à taquiner son homologue chez les « sains ». La présence record des médias lors de la conférence de presse de présentation de l’événement, mardi dernier 6 septembre 2022 à Rabat, atteste de cette vérité.
 
Une première pour le para athletics marocain
 
La FRMSPSH a franchi un nouveau pallier en s’offrant l’organisation de cette messe planétaire et garantit ainsi une place du Maroc parmi  le gotha mondial. En effet, Marrakech fera figure  désormais parmi les 8 étapes de ce Grand Prix de la Fédération internationale. La consécration n’est pas fortuite, elle est la récompense de nombreuses années de militantisme pour le développement du sport des personnes en situation d’handicap, en plus d’une expertise avérée en matière d’organisation d’événements majeurs. Ajouter à cela, le niveau élevé de l’encadrement technique, arbitrale et médical qui ont permis à cette discipline sportive de gagner ses galons de manière tout à fait normale.
 
Relever le défi de l’organisation du World Para Athletics
 
À vrai dire, il s’agit d’une véritable gageure à laquelle sera confrontée la FRMSPSH eu égard à la lourdeur du cahier des charges et de la marée humaine que drainera l’événement. Jugez-en : plus de 400 athlètes appartenant à 40 pays viendront des cinq continents. Autant dire la logistique que requiert une telle organisation surtout qu’elle regroupera les meilleurs para-athlètes au monde.
Lors de la conférence de presse, Hamid El Aouni, président de la FRMSPSH, s’est montré très rassuré : « toutes les mesures ont été prises pour que le cahier des charge soit amplement rempli, au dernier détail ».
Pour cela, la fédération a mobilisé les moyens humains et matériels nécessaires. Un lourd investissement qui ne l’impressionne pas pour autant.  Le président indique que les derniers réglages ont été effectués, avec succès, ayant trait au contrôle Covid 19, la classification médicale, la photofinish et les divers  matériels techniques. Pas moins de 150 juges, 80 volontaires et 60 organisateurs réparties entres les 7 épreuves, seront mobilisés.
 

Hamid El Aouni, président de la FRMSPSH, très sollicité par les hommes de la presse.
Hamid El Aouni, président de la FRMSPSH, très sollicité par les hommes de la presse.
Qualifier le maximum de Marocains pour le championnat du monde 2023 et les JO 2024
 
Chose certaine, rassure le président El Aouni, les Marocains ne feront pas de la figuration. Le leitmotiv, confia-t-il, est de faire le plein en termes de médailles et de chronos.
Des ambitions, on ne peut, justifiées du moment que l’écurie Maroc recèle des étalons qui ont brillé de mille feux sur le tartan international et lors des événements majeurs tels que les JO et les championnats du Monde. Rien qu’à citer des noms comme Amine Chentouf, record para au marathon ou encore Ayoub Sadni, recordman des 400m, pour voir de la sueur froide dans le dos. Le Maroc va lancer dans le bain pas moins de 75 athlètes, regroupant 48 hommes et 27 dames, soit la plus forte délégation dans ce meeting. Les Marocains seront engagés dans 5 catégories et prendront part à 172 épreuves, sachant qu’un athlète peut concourir dans deux ou trois épreuves de son choix. L’espoir repose sur 9 athlètes marocains qui bénéficient de la faveur des pronostics. Ils auront cependant la lourde tâche de défier une trentaine de champions mondiaux étrangers. Un travail de forçat du moment qu’ils devront concourir en non-stop de 9h à 20h, trois jours de suite durant. Il faut le faire !  
Le président El Aouni a été clair, l’objectif principal est de qualifier le maximum de Marocains pour les prochaines échéances tels que le championnat du monde 2023 et les JO de Paris 2024.
En plus de la recherche de la performance, le Maroc compte tirer profit de ce meeting pour la classification de 22 éléments de l’équipe nationale sachant qu’une telle opportunité de classification est offerte d’usage au pays organisateur.
 
Des activités en marge de l’événement
 
L’évènement ne sera pas fait seulement de sueur et de cris de joie des vainqueurs, mais tout un programme a été élaboré pour des activités parallèles tels que les rencontres thématiques et des séminaires de formation au profit des cadres, des juges et même des journalistes. C’est dire que la 6ème édition du mondial des para athlètes de Marrakech devra se distinguer des précédentes, comme le souhaite l’équipe fédérale. Cela devra constituer une consolation somme toute… méritée.
 

La salle de conférence de presse archicomble.
La salle de conférence de presse archicomble.

Un modèle des médailles et trophées pour les heureux gagnants.
Un modèle des médailles et trophées pour les heureux gagnants.









🔴 Top News