L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Global Financial Centers Index : Casablanca, place financière la plus attractive en Afrique


Rédigé par S.M le Samedi 26 Mars 2022

Casablanca Finance City (CFC) conserve sa place de leader africain dans le classement des meilleurs centres financiers internationaux et occupe désormais la 54e position au niveau mondial, en témoigne la 31e édition du Global Financial Centres Index (GFCI) qui vient d’être publié.



Global Financial Centers Index : Casablanca, place financière la plus attractive en Afrique
Le GFCI31, qui mesure la compétitivité des centres financiers, depuis 2005, en se basant sur plusieurs critères, notamment l’environnement des affaires, le capital humain, le développement du secteur financier, etc., vient d’indiquer que Casablanca demeure la place financière la plus attractive du continent africain, devant Cap Town (55e) et Johannesburg (56e).

S'agissant de la région du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord (MENA), CFC se classe au 3e rang, derrière Dubaï (17e mondial) et Abu Dahbi (31e).

Pour cette édition du classement du GFCI, 126 centres financiers ont été étudiés, dont 119 font maintenant partie de l'indice principal. Les facteurs instrumentaux utilisés dans le modèle GFCI sont regroupés en cinq grands domaines de compétitivité à savoir, le climat des affaires, le capital humain, l'infrastructure, le développement du secteur financier et la réputation.

Casablanca Finance City (CFC) est un hub économique et financier africain situé à la croisée des continents. Reconnue comme la première place financière en Afrique et partenaire des plus grands centres financiers internationaux, CFC a réussi à constituer une forte communauté de membres composée d’entreprises financières, de sièges régionaux de multinationales, de prestataires de services et de holdings.

CFC offre à ses membres une proposition de valeur attractive et un accompagnement « doing business » de qualité visant à favoriser le déploiement de leurs activités en Afrique.

Il convient de rappeler que le GFCI repose particulièrement sur deux sources de données. La première agrège et intègre 105 indices de compétitivité parmi lesquels ceux de la Banque Mondiale, du Forum économique mondial (WEF), de l’Organisation des Nations Unies (ONU) ou de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE). Le second est ainsi le résultat d’évaluations de professionnels internationaux de la finance qui doivent répondre à un questionnaire comparatif intégré évaluant les places entre elles.



Dans la même rubrique :
< >






🔴 Top News










 
Other