Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Gestion des déchets : Coup d’envoi du «Jeudi propre» de Casablanca Baia


Rédigé par Kawtar CHAAT le Mercredi 10 Novembre 2021

Dans le cadre de la mise en oeuvre de sa stratégie de sensibilisation des Casablancais à devenir acteurs dans le maintien de la propreté de leur ville, la société de développement local Casablanca Baia lance son programme «Jeudi propre », «un rendez-vous convivial, fédérateur et participatif».



Gestion des déchets : Coup d’envoi du «Jeudi propre» de Casablanca Baia
Cette initiative a pour objectif de renforcer le rôle des citoyens à devenir acteurs dans le maintien de la propreté de la capitale économique du Maroc, à travers une prise de conscience collective réelle de la problématique de propreté et de gestion des ordures, indique une note des organisateurs.

Selon la SDL, ce rendez-vous se veut un évènement de concertation sociale inscrit dans les termes du contrat de gestion déléguée liant la commune de Casablanca aux deux sociétés délégataires Arma et Averda. Le programme « Jeudi propre » consiste en une série d’opérations de proximité sur le terrain et de concertations sociales hebdomadaires sous forme d’activation de terrain, organisées tous les jeudis de 10h à 18h sur le territoire de deux arrondissements, via la mobilisation d’animateurs sociaux.

Ces opérations ont pour but de permettre à Casablanca Baia de communiquer efficacement avec des cibles bien précises (citoyens, grands producteurs, commerçants, estivants), dans leurs environnements quotidiens et de tirer le meilleur parti de la sensibilisation autour de la propreté et de la gestion des déchets à Casablanca, précise-t-on.

A travers cet événement, Casablanca Baia tend à créer, promouvoir et entretenir une relation directe et une communication affective avec les producteurs de déchets au quotidien, en imprégnant leur vie et présentant une image dynamique et innovante et une promesse d’amélioration.

Les organisateurs ont par ailleurs souligné que ce programme adopte une approche participative qui implique, outre les habitants de la ville concernés, la société civile, des animateurs sociaux, des volontaires et des étudiants.

La programmation qui comprend 40 éditions par an, en coordination étroite avec les sociétés délégataires ARMA Casablanca et AVERDA Casablanca, doit permettre de donner des résultats. Elle s’articule autour de thèmes fondés sur la durabilité comme la favorisation de «l’éco-citoyenneté et du développement durable», et l’encouragement des citoyens à devenir acteur de la propreté de leur ville.

Chaque édition concerne deux arrondissements, et mobilise 32 animateurs sociaux relevant des délégataires (16 par arrondissement), ajoute la source, notant que l’édition des Jeudis propres, prévue ce 11 novembre vise à vulgariser les gestes simples à adopter pour gérer les déchets et optimiser au mieux les actions des délégataires, à travers l’organisation d’une campagne de sensibilisation à la propreté de 10h à 18h.

Kawtar CHAAT


Recyclage et valorisation des déchets : une pratique encore faible

Le recyclage mondial est en plein chaos depuis que la Chine a définitivement fermé ses portes aux déchets plastiques qu’elle recyclait. Le Maroc n’échappe pas à cette situation. Le recyclage et la valorisation des déchets ménagers restent très faibles encore dans notre pays, en dépit des appels des experts à la structuration de cet écosystème qui se développe majoritairement dans l’informel.

En effet, la valorisation des déchets est prise en compte par la Stratégie nationale du développement durable (SNDD). Toutefois, cette pratique brille par son caractère peu consistant (autour de 7%) à l’échelle nationale. Cela-dit, beaucoup de chemin reste encore à faire en matière de recyclage et de valorisation des déchets. Qu’en est-il alors de l’objectif stratégique national de valoriser 20% des déchets générés en 2020 ?