Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Génération Green 2020-2030 : Le plan d’actions 2021 du Gharb


le Jeudi 26 Novembre 2020



Dans un communiqué rendu public, hier mercredi, l’Office régional de mise en valeur agricole (ORMVA) du Gharb prévoit plusieurs projets au titre de l’année 2021, inscrits dans le cadre de la déclinaison régionale de la nouvelle stratégie agricole « Génération Green 2020-2030 », portant notamment sur l’extension de l’irrigation.

Ce programme a été présenté lors de la session du 2ème semestre 2020 du Conseil d’administration de l’Office, tenue la veille en visioconférence. Dans ce cadre, le plan d’actions au titre de l’année 2021 englobera, aussi, l’amélioration du service de l’eau d’irrigation, le Programme national d’économie d’eau d’irrigation (PNEEI), la réhabilitation des équipements hydroagricoles et le nivellement des clos rizicoles, indique un communiqué de l’ORMVA du Gharb.

Ces projets concernent, également, l’entretien et la création des pistes agricoles, la melkisation des terres collectives, les projets de l’agriculture solidaire, ainsi que les actions d’appui et d’amélioration de la gouvernance de l’établissement, précise-t-on.

Lors de cette réunion, présidée par le secrétaire général du département de l’Agriculture, Mohamed Sadiki, le directeur de l’ORMVA du Gharb, Aziz Bellouti a présenté les réalisations financières de l’exercice 2020, ainsi que le plan d’actions et le projet de budget au titre de l’exercice 2021.

A cet égard, l’Office a réalisé des performances importantes dans le cadre du respect du dispositif sanitaire mis en place, malgré les conditions imposées par la pandémie de la Covid-19, a fait savoir le communiqué, notant que les principaux indicateurs de performance ont concerné, notamment l’exécution budgétaire avec des taux d’engagement de 99% au 20 novembre 2020, avec une prévision de 100% à fin décembre 2020 pour le budget d’investissement.

Il s’agit, en outre, de la diminution substantielle des crédits de report qui ont atteint 64 MDH en 2019, contre 104 MDH en 2018, et 54 MDH prévus à la fin de l’année 2020 (soit une réduction de 52% par rapport à 2018) et de l’effort important réalisé en termes de recouvrement des créances de l’Office, avec un taux de 78% réalisé au 20 novembre 2020 et une prévision de 80% à la fin de l’année, relève la même source.

Les principaux indicateurs de performance ont concerné, aussi, l’engagement fort de l’Office dans le chantier d’amélioration de la gouvernance, à travers le déploiement d’un plan de management des risques et la réalisation d’une étude relative à la transformation digitale de son système d’information conformément aux orientations du ministère de tutelle, ajoute le communiqué. 

En rapport avec le plan d’actions de l’Office au titre de l’année 2021, la tutelle technique et financière a été sollicitée par les membres du Conseil d’administration pour continuer l’appui financier nécessaire à la réalisation des projets programmés.

  


Dans la même rubrique :
< >