L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search



International

Gaza : Deux journalistes tués dans une frappe israélienne


Rédigé par L'Opinion avec AFP Dimanche 7 Janvier 2024

Le ministère de la Santé du Hamas dans la bande de Gaza a indiqué dimanche qu'une frappe aérienne israélienne avait tué deux journalistes palestiniens. Détails.



Photo: droits réservés.
Photo: droits réservés.
Moustafa Thuraya, un vidéaste pigiste collaborant avec l'AFP, et Hamza Waël Dahdouh, journaliste de la chaîne Al-Jazeera, ont été tués alors qu'ils circulaient en voiture, ont indiqué le ministère et des secouristes.

L'Agence France-Presse (AFP) a sollicité une réaction auprès de l'armée israélienne, qui a réclamé les "coordonnées" précises de la frappe.

Waël al-Dahdouh, père de Hamza al-Dahdouh, est le chef du bureau d'Al-Jazeera dans la bande de Gaza. Il avait déjà perdu son épouse et deux enfants dans une autre frappe israélienne au cours des premières semaines de la guerre.

Il a récemment été blessé dans une frappe israélienne.

"Hamza était tout pour moi... alors que nous sommes plein d'humanité, eux (Israël) sont remplis d'une haine meurtrière", a déclaré M. Dahdouh à la chaîne de télévision Al-Jazeera.

"J'espère que le sang de mon fils Hamza sera le dernier à couler pour les journalistes et les habitants de la bande de Gaza", a-t-il ajouté depuis l'hôpital où il se trouvait, en pleurs, étreignant la dépouille de son fils, entouré de proches et de journalistes.

Moustafa Thuraya, âgé d'une trentaine d'années, collaborait avec l'AFP depuis 2019. Il avait également collaboré avec les agences Reuters et AP, ainsi que pour la chaîne qatarie Al-Jazeera et l'Américaine CNN, selon ses collègues de l'AFP.

Les deux journalistes s'étaient rendus sur le lieu d'une frappe à Rafah, à la pointe sud de la bande de Gaza. C'est sur le chemin du retour qu'ils ont été mortellement touchés par une frappe.

"Nous sommes sous le choc à l'annonce de la mort à Gaza de Moustafa Thuraya (...) de Hamza Waël Dahdouh (...) Il semble qu'une frappe israélienne a touché leur voiture (...)", a écrit sur X le secrétaire général de l'ONG Reporters sans frontières.

Le service de presse du Hamas a dit dans un communiqué "condamner ce crime odieux commis par l'armée d'occupation israélienne dans le but d'intimider (les journalistes, ndlr) et empêcher la couverture médiatique du conflit".

Au 31 décembre, au moins 77 journalistes et professionnels des médias avaient été tués depuis le début le 7 octobre de la guerre Israël et le Hamas palestinien dans la bande de Gaza, selon le Comité pour la protection des journalistes.

Parmi ces journalistes, 70 étaient palestiniens, quatre israéliens et trois libanais.



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 14 Juillet 2024 - 17:51 Palestine : Hamas arrête les négociations







🔴 Top News