L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

GITEX Africa : Le câble sous-marin à fibre optique « West Africa », une avancée majeure


Rédigé par Mina Elkhodari Vendredi 2 Juin 2023

La connectivité en Afrique enregistrera une avancée majeure avec le câble sous-marin à fibre optique « West Africa » réalisé par Maroc Télécom avec un montant total de pas moins de 150 millions d’euros. Il a été présenté lors de la deuxième journée de GITEX Africa qui se poursuit jusqu’au vendredi 2 juin. Détails d’un projet destiné à combler la fracture numérique en Afrique.



Le GITEX Africa, qui se poursuit à Marrakech jusqu’au 2 juin, est un vrai carrefour de la technologie où les entreprises rivalisent d’innovation pour promouvoir leurs panoplies de solutions techniques conçues pour faciliter la vie de l’Homme. Parmi ces entreprises figure bel et bien Maroc Télécom qui a présenté son projet de câble à fibre optique « West Africa ».

Ce projet pour lequel Maroc Télécom et ses filiales africaines ont mobilisé un total de 150 millions d’euros vise à accompagner la transformation digitale et le développement du Haut et Très haut débit en Afrique. L’idée, selon le géant de télécom, est de favoriser le désenclavement numérique, rapprocher les populations dans le continent en améliorant leur connectivité. Le tout dans une logique de renforcement de la souveraineté numérique du continent et de sécurisation du trafic international.

Le fameux câble sous-marin « West Africa » vise à répondre aux besoins de plus en plus croissants des filiales en termes de connectivité. Il est destiné, ainsi, à relier l’ensemble des opérateurs de Maroc Télécom et ceux de l’Afrique de l’ouest à la boucle optique mondiale.

Cette  solution technologie de pointe est de nature, selon les responsables de Maroc Télécom présents à GITEX, à permettre aux autres filiales de télécom en Afrique de disposer d’une infrastructure internationale nouvelle génération en vue de répondre à la demande de leurs clients et ce, à des coûts maitrisés.

En effet, le câble « West Africa » a permis à Maroc Télécom de doubler la capacité de bande passante internationale (BPI) de ses filiales tout en optimisant les coûts pour y accéder.

D’ailleurs, le segment sud du câble sous-marin à fibre optique est en service depuis juillet 2021.

 D'une longueur de 8.600 km et d'une capacité de 20 Tbps extensible à 40Tb/s, il interconnecte le Maroc à la Côte d'IvoireTogo, BéninGabon et Mauritanie à travers 7 points d'atterrissement (Casablanca, Dakhla, Abidjan, Lomé, Cotonou, Libreville et Nouadhibou).

 Il relie également les filiales non côtières (Moov Africa Malitel, Moov Africa Burkina et Moov Africa Niger) via le câble terrestre Transafricain en passant par la Côte d'Ivoire et le Togo.

Quand au segment Nord, reliant Casablanca à Lisbonne (Portugal), il est d’une longueur de 814 Km. Il est opérationnel depuis avril 2022, avec une capacité de 60 Tb/s.

Ce segment a permis, quant à lui, de relier les filiales de Maroc Télécom et les opérateurs de télécom de l’Afrique de l’Ouest à la boucle optique internationale.








🔴 Top News