L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal






Actu Maroc

Frustrés, les polisariens suspendent leurs contacts avec Madrid


Rédigé par La rédaction le Dimanche 10 Avril 2022

Après la grogne du régime algérien, le front du Polisario suspend ses contacts avec le gouvernement espagnol suite au soutien de Madrid au plan d’autonomie proposé par le Maroc.



Frustré par la nouvelle position du gouvernement espagnol sur la question du Sahara, le front séparatiste du Polisario a annoncé ce samedi qu’il a décidé de monter d’un cran dans sa réaction vis-à-vis de Madrid, en suspendant ses contacts avec le gouvernement de Pedro Sanchez.
 
Le communiqué des séparatistes intervient après la rencontre de SM le Roi Mohammed VI avec Pedro Sanchez au Palais Royal de Rabat. Une visite durant laquelle le Souverain et le chef de l’Exécutif ibérique ont réitéré la volonté d’ouvrir une nouvelle étape dans les relations entre les deux pays, fondée sur le respect mutuel, la confiance réciproque, la concertation permanente et la coopération franche et loyale.
 
À cet égard, il a été notamment convenu la mise en œuvre d’actions concrètes dans le cadre d’une feuille de route couvrant l’ensemble des domaines du partenariat, intégrant toutes les questions d’intérêt commun.
 
Noyer dans le déni, le polisariens posent deux conditions pour reprendre les relations avec l’Espagne. La première condition est que « l’actuel » gouvernement espagnol « mette fin à l’utilisation de la question sahraouie » dans un présumé « marchandage », selon les dires des séparatistes. La seconde condition est que le gouvernement espagnol respecte « les résolutions de la légitimité internationale qui reconnaissent le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination et à respecter les frontières de leur pays telles qu’elles sont internationalement reconnues ».
 
Sans oublier le fait que le front du polisario n'est pas en position de faire chanter l'Espagne, avec ses conditions, il se tire, une fois de plus, une balle dans le pied, puisque le plan marocain d’autonomie jouit du plein soutien de la population du Sahara marocain et de la communauté internationale. Le Conseil de Sécurité s’en félicite et la considère comme une solution sérieuse et crédible dans toutes ses résolutions depuis 2007. En outre, un très grand nombre d’Etats membres de l’ONU l’appuient comme la seule solution politique à ce différend régional.
 
D’autant que les positions passéistes des autres parties, notamment polisarienne et leur parrain algérien, ont été définitivement enterrées par le Conseil de sécurité et le secrétaire général de l’ONU depuis plus de deux décennies. Sans oublier l’ouverture de consulats généraux de 24 pays d’Afrique, d’Asie et d’Amérique dans les villes de Laâyoune et Dakhla, qui confirme la volonté des pays à contribuer dans le développement économique du Sahara marocain.