Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Fouzi Lekjaâ défend le projet FIFA : « Une coupe du monde tous les deux ans »


Rédigé par Rachid MADANI le Jeudi 5 Août 2021



Fouzi Lekjaâ défend le projet FIFA : « Une coupe du monde tous les deux ans »
Les dernières déclarations de Fouzi Lekjaâ étaient à la une à la presse espagnole ce jeudi concernant une nouvelle coupe du monde organisée tous les deux ans au lieu de quatre ans.
"Ceux qui ne veulent pas de Coupe du monde tous les 2 ans sont des égoïstes qui discriminent des millions de personnes", déclare le président de la Fédération marocaine et membre du Conseil de la FIFA. Il pense qu'en plus du nombre de participants, la fréquence du tournoi doit être augmentée.
L'idée que les Coupes du monde (hommes et femmes) se tiennent tous les deux ans, au lieu de tous les quatre, est sur la table et prend forme.
C'est une proposition éloquente et élaborée du président Gianni Infantino lors du 71ème Congrès de la FIFA. Parmi les grands défenseurs de la proposition, Fouzi Lekjaâ se démarque, il entérine l'idée dans une interview accordée à la presse.
"Une Coupe du monde tous les deux ans donnerait aux équipes et aux joueurs africains plus d'opportunités de progresser et d'affronter les meilleures équipes du monde », croit le président de la FRMF en argumentant sa réponse : « La Coupe du monde n'a connu que huit vainqueurs au cours de son Histoire et la majorité des participants reste la même. Nous avons besoin que la Coupe du monde soit une compétition plus inclusive.
Le nombre de vainqueurs a déjà été augmenté. Nombre de participants et maintenant nous devons augmenter leur fréquence. Il ne cache pas sa déception face au refus de certaines Fédérations, majoritairement européennes, d'embrasser une Coupe du monde tous les deux ans : « J'avoue avoir été déçu par certaines réactions. Ceux qui sont contre une Coupe du monde tous les deux ans sont égoïstes, déjà qui discriminent des milliards de personnes juste pour protéger leurs propres intérêts commerciaux. Nous ne pensons pas que ce soit impossible ».
Le président de la Fédération marocaine espère que, cette fois, sa voix sera entendue : « Il est facile de faire des slogans et des campagnes contre le racisme et les discriminations, mais ce que veut l'Afrique, ce sont des actions concrètes et de la bonne volonté. Nous demandons un mois tous les deux ans ». Pour la presse espagnole, Fouzi Lekjaâ, depuis son élection au bureau exécutif de la FIFA, est le premier africain à défendre les intérêts du football de l’Afrique.
En effet, le continent africain, loin de toute stratégie financière, loin de tout intérêt politique, se débat avec force pour s’affirmer, progresser et se développer dans un football qui ne cesse de rivaliser avec le football des grands de l’Europe. Il nécessite d’urgence la multiplication des rencontres internationales. Dans ses besoins, figure une nouvelle coupe du monde organisée tous les deux ans. La guerre a déjà commencé entre une Europe égoïste appelée à ne penser qu’à l’argent et une Afrique ambitieuse avec son projet d’épanouissement.

  


Dans la même rubrique :
< >