Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Football : Suspension de la vente de Chelsea


Rédigé par Rachid MADANI le Lundi 4 Avril 2022



La vente de Chelsea a été suspendue par le gouvernement britannique suite aux sanctions imposées à son propriétaire milliardaire russe, Roman Abramovich.
 
Abramovich, qui a été identifié comme "un oligarque pro-Kremlin" dans un document publié par le gouvernement, a vu "ses avoirs gelés, une interdiction de transactions avec des particuliers et des entreprises britanniques, une interdiction de voyager et des sanctions de transport", comme partie de la réponse du Royaume-Uni à l'invasion de l'Ukraine par la Russie. Le président  de 55 ans avait mis en vente le club de Premier League basé à Londres.
                                     
Licence spéciale
 
Chelsea est maintenant dans les limbes, mais entre-temps, une licence spéciale lui a été accordée pour permettre aux rencontres d'être remplies, au personnel d'être payé et aux détenteurs de billets existants d'assister aux matches.
 
Il ne pourra pas effectuer de transferts ni renouveler de contrats. Il lui est également interdit de vendre ses produits ainsi que de nouveaux billets - seuls les détenteurs d'abonnements et les fans qui ont acheté des billets de match individuels avant le 10 mars peuvent assister aux matchs jusqu'à la fin de la saison.
 
Chelsea peut payer des frais de déplacement raisonnables vers et depuis les rencontres, mais ne dépassant pas 20 000 £ par match et par équipe.
 
L'équipe peut payer des frais ne dépassant pas 500 000 £ pour l'organisation de matches à domicile. Nadine Dorries, la ministre des Sports et de la Culture, a tweeté : « Je sais que cela apporte une certaine incertitude, mais le gouvernement travaillera avec la ligue et les clubs pour continuer le football tout en veillant à ce que les sanctions touchent ceux qui sont prévus. Les clubs de football sont des atouts culturels et le fondement de nos collectivités. Nous nous engageons à les protéger ».
 
Une autre déclaration du gouvernement : « Compte tenu de l'impact significatif que les sanctions  auraient sur le club de football de Chelsea et des répercussions potentielles, une licence a été accordée provisoirement pour autoriser la poursuite d'un certain nombre d'activités liées au football à Chelsea. Cela inclut des autorisations pour le club de continuer à jouer des matches et d'autres activités liées au football qui à leur tour protégeront la Premier League, la pyramide du football au sens large, les supporters fidèles et d'autres clubs.
 
Cette licence n'autorisera que certaines actions explicitement nommées pour s'assurer que la personne désignée n'est pas en mesure de contourner les sanctions britanniques. La licence sera constamment réexaminée et nous travaillerons en étroite collaboration avec les autorités du football ».
 
 
Le milliardaire pro-Kremlin
 
 
Abramovitch, qui a acheté Chelsea en 2003, fait partie des sept personnalités russes sanctionnées par le gouvernement britannique en raison de leurs liens avec le président Vladimir Poutine.
 
Le Bureau des sanctions financières du Trésor de Sa Majesté a publié jeudi une déclaration qui, en partie, se lit comme suit : « Roman Arkadyevich Abramovitch  est un homme d'affaires russe de premier plan et un oligarque pro-Kremlin ».
 
Abramovitch est associé à une personne qui est ou a été impliquée dans la déstabilisation de l'Ukraine et sape et menace l'intégrité territoriale, la souveraineté et l'indépendance de l'Ukraine, à savoir Vladimir Poutine, avec qui Abramovitch entretient des relations étroites depuis des décennies.
 
Cette association a inclu l'obtention d'un avantage financier ou d'un autre avantage matériel de Poutine et du gouvernement russe. Cela inclut aussi les allégements fiscaux reçus par les sociétés liées à Abramovitch, l'achat et la vente d'actions de et vers l'État à des taux avantageux, et les contrats reçus à l'approche de la Coupe du Monde de la FIFA 2018.
 
Par conséquent, Abramovitch a reçu un traitement préférentiel et des concessions de Poutine et du gouvernement russe.