Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Football : Où va le Diffaâ Hassani Jadidi ?


Rédigé par Mohamed LOKHNATI le Mercredi 21 Avril 2021



Les supporters du DHJ montent au créneau
Les supporters du DHJ montent au créneau
Les supporters du DHJ montent au créneau. Le ton monte d’un cran contre la série noire que cumule le club, mais aussi et selon les manifestants contre le coaching de son technicien algérien Abdelhak Benchikha, lui reprochant de faire partie de la crise que traverse l'équipe au niveau des résultats, et par la même, responsable de l'échec des missions auxquelles il s’était engagées. 
 
Principales griefs des supporters 
 
« Bencheikha n’est plus en mesure de diriger l’équipe, conviennent de nombreux supporters écœurés ». « Son dernier comportement contre le joueur Boukhris devant les caméras est on ne peut inadmissible, décrient d’autres... »
Les supporters s’en sont pris aussi au coaching mental qui n’arrive pas, selon eux, à tirer les joueurs de la pression des résultats négatifs qui les hantaient depuis la fin du début de la saison...
 
Excès de zèle 
 
Dans leurs griefs, les manifestants reprochent également au comité directeur son excès de zèle, en renouvelant plus d'une fois sa confiance en l'entraîneur Abdelhak Benchikha, malgré l’absence de résultats et le bilan alarmant du DHJ (14ème place, avec 11 points récoltés en deux victoires, 5 nuls et 5 défaites, 10 buts marqués en 12 matches, et 15 concédés).
 
Bilan mitigé 
 
D’autre part, si l’on revient sur ce bilan du DHJ depuis l’avènement de Abdelhak Benchikha, ce dernier qui tablait sur une moyenne de deux points par match, n’en a pris malheureusement que onze points en douze matches, soit une moyenne de 0,9166... un de ses principaux objectifs raté. Les résultats mitigés se suivent et se ressemblent. Des points perdus bêtement à domicile et le parcours du DHJ en Coupe du Trône s’est arrêté trop tôt que prévu. Des contre-performances qui en disent long, en faisant en outre l’objet de polémique. Une chose est sûre, le DHJ est en mauvaise posture. Le club a besoin aujourd’hui de toutes ses composantes pour se ressaisir. Il faut arrêter de mettez les querelles et luttes intestines de côté et mettre la main à la pâte, car il y va de l’avenir du club. 
 
Effectif réduit 
 
Par ailleurs, il faut reconnaître aussi que le club souffre d’attaquants au niveau des partants, capables de forcer la décision dans le surface de réparation. La défense ne se porte bien non plus, en se montrant souvent frileuse pour prendre beaucoup de buts.
 
Redresser la barre
 
Cependant, il n’est jamais trop tard pour bien faire.  L’effectif très réduit de Benchikha manque aussi d’engagement physique. Un travail colossal attend le staff technique et mental du club, pour pouvoir espérer redresser la barre. Il reste encore 18 matches à jouer, c’est jouable et c’est possible. Le comité directeur du DHJ devra, pour sa part, mettre la main dans la poche et penser à la motivation des joueurs afin de les conduire à doubler d’efforts et rattraper leur retard. Ceci n’est possible qu’à une seule et unique condition : ne pas rater de match à domicile (9 match x 3= 27 + 11 = 37 points et la saison sera sauvée) voilà ! A bon entendeur.