Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Football : La guerre entre l’UEFA / le Real, Barcelone et Juventus


Rédigé par Rachid MADANI le Samedi 23 Avril 2022



 
La guerre entre l'UEFA et la Superliga a connu un nouveau chapitre avec la décision du juge du tribunal de commerce de Madrid 17 de lever les mesures conservatoires contre l'UEFA qui empêchaient de sanctionner Madrid, le Barça et la Juventus pour la tentative de création d'une Superliga.
 
L'UEFA a fêté cette première victoire partielle qui pourrait l'amener à rouvrir le dossier disciplinaire contre les trois clubs qu'elle considère comme dissidents.
 
Dans une note recueillie par la presse, la plus haute instance déclare : "L'UEFA a reçu aujourd'hui l'ordonnance du tribunal de Madrid levant les mesures de précaution dans leur intégralité.
 
L'UEFA se félicite de cette décision et étudie ses implications.
 
L'UEFA ne fera pas plus de commentaires pour l'instant. La vérité est qu'avec cette mesure, qui sera portée en appel par la Super League, une éventuelle sanction de la plus haute instance européenne contre Madrid, le Barça et la Juve est à nouveau mise sur la table.
 
 Bien que l'ordonnance du juge suppose que l'UEFA ne reprendra pas les sanctions, l'autorité avec laquelle Ceferin a toujours fait référence aux trois clubs qui continuent en Super League rend possible la réouverture du dossier des sanctions.
 
Ce qui est clair, c'est que la balle est plus que jamais dans la Cour européenne de Luxembourg.
 
 A la fin de l'année, la curie doit décider si la position de l'UEFA en la matière est un monopole, comme le dénonce la Super League.
 
Pendant ce temps, les promoteurs d'un nouveau tournoi hors UEFA sont désormais désemparés.
 
La Super League promue par Florentino Pérez a reçu une mauvaise nouvelle : l'UEFA pourrait sanctionner les clubs, puisqu'un juge a levé l'ordonnance du tribunal contre la plus haute instance européenne.
 
La guerre pour la Super League semble ne jamais finir. L'UEFA refuse de permettre au projet d'aller de l'avant, et dit que ses dirigeants feraient tout leur possible pour l'empêcher.
 
Désormais, un nouveau juge a levé l'ordonnance du tribunal imposée à l'UEFA, ce qui signifie que le Real Madrid, le Barça et la Juventus pourraient être punis pour avoir "détruit l'Histoire", comme l'a souligné Ceferein. Florentino Pérez, Laporta et Agnelli peuvent encore faire appel de cette décision.
 
Les présidents du Real Madrid, du Barça et de la Juventus jugent injuste le traitement qui leur est réservé pour avoir promu un format alternatif.
 
Florentino Pérez a promu la Superliga, avec le Real Madrid et 11 autres équipes derrière lui, mais 9 d'entre eux sont rapidement tombés du navire, en entendant les protestations de leurs fans.
 
Étant donné que la Superliga n'a pas eu lieu, ils ont déjà averti qu'ils essaieraient de travailler pour renverser le format, le rendant également plus inclusif, puisque les clubs non participants ont également présenté leurs plaintes.
 
La Super League et l'UEFA sont face à face. Pour le moment, il n'y a pas de nouvelles de la Super League, qui ne baisse pas les bras et continuera d'essayer.
 
En attendant, l'UEFA continuera à tenter de s'y opposer par tous les moyens. Les sanctions que l'UEFA appliquerait  au Real Madrid, au Barça et à la Juventus pourraient être principalement sportives.
 
 La plus haute instance européenne pourrait interdire leur participation à la prochaine édition de la Ligue des Champions.