Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Fnideq : 19 projets de femmes en situation difficile financés


Rédigé par S.M le Mercredi 24 Mars 2021

Plusieurs femmes qui se livraient à la contrebande vivrière ont reçu, ce mercredi, des chèques de soutien pour financer leurs propres projets, dans la préfecture de M'diq-Fnideq.



Fnideq : 19 projets de femmes en situation difficile financés
Dans le cadre du programme de soutien des femmes en situation difficile, qui s'adonnaient auparavant à la « contrebande vivrière » pour la période 2021-2022, quelque 19 filles et femmes ont reçu des chèques pour financer leurs propres projets, avec une enveloppe budgétaire globale d'environ 450.000 DH, et ce, en vue de parvenir au décollage économique au profit de la population locale.

Le directeur régional de l'Agence nationale de promotion de l'emploi et des compétences (ANAPEC), Abdelhalim Fatihi, a souligné qu'il s'agit du deuxième groupe des bénéficiaires dudit programme, après un premier groupe, composé de 28 filles et femmes qui ont reçu, il y a environ deux semaines, des chèques pour financer leurs projets, notant que ce financement s'inscrit dans le cadre du programme « Régions émergentes ».

« Ces bénéficiaires ont déposé leurs demandes auprès de la plateforme des initiatives économiques intégrées de Fnideq, après quoi elles ont bénéficié de l'accompagnement de l'ANAPEC, et aujourd'hui elles obtiennent le financement, octroyé dans le cadre de ce programme », a-t-il fait savoir, précisant que la majorité des bénéficiaires prennent en charge leurs familles et sont porteuses de projets générateurs de revenus et créateurs d'emplois, dans plusieurs secteurs ».

Pour sa part, la coordinatrice régionale de l'Entraide nationale, Zineb Oulhajene, a indiqué que cette initiative s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la convention de partenariat entre le Conseil de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima (TTA), la wilaya de la région et le ministère de la Solidarité, du développement social, de l’égalité et de la famille, pour renforcer la qualification et l'autonomisation économique des femmes et filles au niveau de la région. Ainsi, ces femmes bénéficieront de plusieurs ateliers de formation dans les domaines de marketing, de gestion financière, de comptabilité et d'étude technique de projets, en vue de réussir leurs projets, a-t-elle souligné.

Le programme « Régions émergentes » constitue, en effet, la mise en œuvre locale des axes du programme national pour l’autonomisation économique des femmes et des filles, et la promotion de leurs droits économiques et sociaux à travers la qualification et l’autonomisation des femmes en situation difficile ou issues d’un milieu précaire. Il vise également à réaliser une convergence territoriale pour la mise en œuvre du programme régional de développement et le programme national pour l’autonomisation économique des femmes.

Il est à noter que l’enveloppe budgétaire dédiée à ce programme, mis en œuvre durant la période 2020-2021, est mobilisée par le Conseil de la région (6 millions de DH) et le ministère de tutelle (6 MDH).