Menu
L'Opinion L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Tribune libre

Fête de la Jeunesse, fierté de la jeunesse marocaine


Rédigé par Mohamed Belmahi le Vendredi 20 Août 2021


Le 21 août, une date à marquer d’une pierre blanche. Ce jour, c’est un grand rendez-vous avec l’Histoire. Celle d’un Maroc jeune dans son esprit, dans son comportement sous la conduite d’un Guide également jeune.

Le 21 août c’est la Fête de la Jeunesse qui  symbolise l’espoir, la grandeur et la joie d’être Marocain.

Sa Majesté le Roi Mohammed VI est né le 21 août 1963, soit dix ans après l’autre date historique, celle de la Révolution du Roi et du Peuple (20 août), fêtée la veille par tous les Marocains. 

Deux datent qui marquent la forte symbiose qui existe entre le Trône, la jeunesse et le peuple marocain en général.

Avec Sa Majesté le Roi Mohammed VI, la définition même de la jeunesse a évolué, puisque  le terme dépasse cette connotation aux frontières souvent mal définies.

Pour le Maroc d’aujourd’hui, cette fête est synonyme d’épanouissement du nouveau statut pour les jeunes, de l’affirmation de la place de la femme, de développement humain, et de la raison d’être du mouvement sportif, pour ne citer que ces panels qui ont connu un saut qualitatif avec la Constitution de 2011.

C’est pourquoi sa célébration revêt plusieurs significations alors est surtout que l’engagement Royal envers la jeunesse marocaine est conjugué au pluriel, l’avenir de tout le pays étant avant tout sa jeunesse. 

Au Maroc, elle représente quelque 65% de la population. Un gisement énorme qui pourrait donner au pays un élan sur tous les plans et le mettre sur orbite le plus vite possible avec l’exactitude requise. Et c’est justement cet objectif qui constitue une des préoccupations majeures de Sa Majesté le Roi qui ne rate aucune occasion pour insister sur le rôle que doit assumer ce potentiel et sur l’intérêt qu’il lui a été accordé  afin de le stimuler à sortir le meilleur de lui-même. 

En incitant les jeunes à participer à l’édification du Maroc moderne, celui du progrès et du développement, de l’ambition et de l’engagement responsable, fait de sérieux, d’imagination et d’ardeur au travail, notamment en baissant l’âge des jeunes pour les élections, le Souverain exhorte à la participation effective, pour le progrès dans le cadre d’une stratégie réaliste et réalisable qui prône les instruments de gestion moderne et le sentiment d’appartenance à un pays qui a toute les chances de se replacer dans une dynamique gagnante. 

Dans cette lignée, le rôle des Partis politiques et de la Société civile devrait accompagner cette volonté Royale et rassurer une jeunesse qui a été, jusque-là, assez sceptique vis-à-vis du militantisme politique et peu intéressée par l’activité associative. Aujourd’hui, la tendance montre une évolution inverse qui se dirige vers une plus grande implication de notre jeunesse dans tout ce qui a trait au développement du pays. La feuille de route Royale à travers ses discours et actions claires  et précises, a permis d’éclaircir les horizons et d’assurer une meilleure visibilité qui a conduit notre jeunesse à franchir avec confiance des créneaux de la vie socio-économique considérés jusque-là aventureux.

La Fête de la jeunesse qui coïncide cette année avec le 22ème  anniversaire de l’intronisation  de  Sa Majesté le Roi Mohammed VI, est une fois encore l’occasion pour se rappeler des réalisations du Maroc et du chemin parcouru dans la voie du développement et du progrès.  

La forte dynamique enclenchée par le Souverain à travers son labeur quotidien, permet de constater son impact sur les plans humain, politique, social, économique. Les indicateurs sont au vert en dépit de la morosité de la conjoncture internationale, et surtout la pandémie Covid-19,  qui a mis en état de faillite pas mal de pays dits nantis. 

Le Maroc n’a pas été touché de plein fouet par l’ouragan de la crise financière mondiale, et ce, justement grâce  à la politique prudentielle, réaliste, rationnelle des affaires de l’État et des institutions financières nationales.  

Bien au contraire, notre pays  continue de renforcer sa croissance à faire pâlir de jalousie pas mal de pays dotés de ressources naturelles stratégiques. Et si cela devrait faire plaisir, ce sera avant tout à une jeunesse qui a besoin d’une ambiance propice pour s’exprimer et faire exploser ses potentialités. L’exemple est donné par Sa Majesté lui-même qui ne cesse de sillonner le pays, multipliant les inaugurations et se rapprochant de son peuple comme pour signifier que l’avenir du Maroc est entre les mains de tous.  

Ainsi une volonté Royale, clairvoyante affichée depuis plus de deux décennies, est là pour permettre à la jeunesse marocaine de vivre paisiblement.

Avec un style de simplicité et d’ouverture, Sa Majesté le Roi, donne une nouvelle vigueur à son règne. Un règne qui s’articule autour des valeurs et des vertus immuables dont la pertinence n’est en rien altérée par le temps, bien au contraire. Ces valeurs traduisent toute la volonté d’honorer l’Homme. Elles ont pour noms la liberté, l’égalité, la fraternité, la justice, l’équité, la solidarité, la tolérance et la modération, le tout éclairé des lumières de la rationalité de la science et de l’éthique.

Maître Mohammed BELMAHI
 
 

  



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 28 Novembre 2021 - 08:27 L’Humeur : Le souk de la nouvelle presse