Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Culture

Festival Strasbourg Méditerranée : Takafes prend part à la 12ème édition


Rédigé par S.M le Mercredi 17 Novembre 2021

L’association Takafes participe à la 12ème édition du Festival Strasbourg Méditerranée, et ce à travers une action artistique qui aura lieu le weekend prochain par correspondance digitale depuis la médina de Fès.



Cette édition, qui se déroulera du 20 novembre au 14 décembre, connaîtra une programmation innovante en raison de la crise sanitaire, a annoncé les organisateurs dans un communiqué, précisant que Takafes et le Syndicat Potentiel contribuent à travers l'anti-musée éphémère de la Médina de Fès.

La même source a expliqué qu’il s’agit d’un projet d'action artistique par correspondance créative sur la médina où 10 artistes de Fès et de Strasbourg se réunissent par-delà les frontières réelles pour interagir avec l'espace complexe de la médina de Fès.  « C'est une contribution à multiples facettes et formes qui a pour objectif d'agir de manière éphémère sur des lieux improbables sur la médina », lit-on dans ledit communiqué.

« Il est une insurrection informelle contre la muséification de l'espace de la médina sans pour autant tomber dans une amnésie culturelle, l 'amnésie qui a jusqu'à présent façonné le subconscient collectif marocain et qui a par la même occasion donné naissance à des formes d'interactions et interprétations spécifiques », a-t-il poursuit.  Avant d’ajouter que « 10 artistes seront invités à résister de différentes manières à la désertification symbolique de l'espace vital de la médina à travers des travaux qui rappellent et questionnent le rôle de la mémoire interculturelle et hétérogène comme mécanisme de cooptation dans le contexte drastique de la crise ».

De plus, les organisateurs ont fait savoir que l'anti-musée éphémère prendra la forme de performances live streaming projeté pour le public strasbourgeois et fassi en même temps, soulignant qu’il entend transcender les barrières fictives entre le nord et le sud en estimant le rôle central de la solidarité créative et artistique dans le contexte de crise sanitaire.

La programmation artistique repose sur la question des liens avec l'espace muséifié en perception et vitale en action. Tous les artistes sélectionnés pour ce programme ont eu un rapport d'immersion inconventionnel avec la Médina de Fès en faisant un travail d'archéologie des symboles dans une optique de redéploiement actif, ont-ils indiqué dans le communiqué.

En faisant en sorte à ce que la communauté des artistes et du public soit hétérogène (de Fès et de Strasbourg), cette action permet, par le biais de l’outil digital, la création des circuits de voyage créatif et d’échange solidaire en vue de renforcer le degré de résilience face à la crise, ont-ils conclu.